Société : Capitalisme, le chant du cygne et dernière ligne droite avant le mur !

Spread the love

Source de l’image

La convergence des crises est à nos portes !

Vous vous battez pour vous droits, vous lutez afin de pouvoir consommer et à défaut de l’acquérir, conserver votre confort, ces droits basiques pour lesquels vous vous levez comme un seul homme.

La menace qui gronde vis-à-vis des masses populaire, c’est l’instauration d’une dictature européenne et mondialisée, ces masses populaires qui se mobilisent et lutent au nom d’un désespoir commun sont la résistance d’aujourd’hui.

Toutefois, derrière cette menace et la détresse sociale se cache un ennemi bien plus impliqué, appliqué et sournois.

Notre environnement qui est en train de s’écrouler à vitesse GV est la résultante de la combinaison de deux systèmes qui même s’ils sont opposés, en sont les complices.

Il s’agit de la symbiose entre le monde de la productivité et celui de la consommation et là, tout s’arrête !

Manifester pour préserver son droit à pouvoir mieux consommer, mieux vivre que ce soit  en France, en Suisse, en Belgique, en Espagne ou dans n’importe quel autre pays d’ Europe est louable et juste ;  mais en Inde, au Yémen ou dans tous ces pays où on meurt de faim, on ose même pas parler de droit à la vie… Et si ce n’était que ça !!!

Alors que d’un côté de la planète on se bat pour des droits à une vie digne et que de l’autre on se bat pour le droit de survivre vient se glisser dans l’engrenage de la machine, le grain de sable qui va tout faire vaciller.

L’environnement !

Le réchauffement climatique est un leurre de plus en plus démontré et prouvé. Imposture climatique à dessein de contenir les foules et diriger l’opinion vers ce que l’on appelle la pensée unique. À ce sujet, de nombreux articles sont disponibles sur le site. De plus, le business de la taxe carbone est une foire aux bonnes affaires pour les multinationales et toujours concernant le climat, on taxe les transports les moins polluants tels que les automobilistes alors que les plus gros pollueurs eux, ne sont pas taxés. Cherchez l’erreur et la logique concernant cette pseudo lute contre le réchauffement climatique. La technique de la manipulation par la culpabilisation bat son plein.

L’environnement est quant à lui bien moins médiatisé car cela entrave les intérêts des lobbies de l’agrochimie, du pétrole, de l’industrie textile et cosmétique. L’environnement est sur le point d’imploser et de nous déchoir de notre piédestal de grands manitous du monde que nous croyons être. Simplement, c’est l’argent facile et rapide qui prime sur le reste et, les pourvoyeurs de la mort qui seront toujours aussi sarcastiques trouveront  inlassablement les moyens d’en imputer la cause à leurs victimes par le biais d’ONG culpabilisantes.

Les experts du GIEC prévoient et c’est là et uniquement là que je les rejoins dans leur raisonnement, que notre civilisation devrait s’effondrer d’ici deux ans, une longue agonie qui devrait perdurer jusqu’en 2050.

D’un côté, nous avons brûlé la chandelle par les deux bouts et de l’autre on crève la gueule ouverte. Un rééquilibrage n’est-il pas nécessaire ?

Cela fait peur n’est-ce pas et même si les combat d’un hémisphère de la planète à l’autre semblent ne rien à voir en commun, ce sont toujours les humains qui sont sur la sellette, des humains interdépendants de leur environnement. Pensez-y. Que vous soyez suicidaire, libre à vous, mais pensez aux générations futures auxquelles vous léguez un fardeau quasi insurmontable.

Stéphane Guibert / Finalscape

Facebook Comments

Laisser un commentaire