Toute vérité n’est pas bonne à dire

Spread the love

Le mensonge et la dissimulation ont leurs vertus. En effet, il est préférable de taire certaines vérités susceptibles de blesser son interlocuteur ou son public.

Certaines vérités qui dérangent et qui font peur sont souvent reléguées à la théorie du complot et pour s’en défendre, la plupart des gens préfèrent détourner le regard, c’est ce que l’on appelle communément : le déni.

Que ce soit les mauvais traitements infligés aux animaux dans les abattoirs, l’effondrement de notre civilisation, les attentats sous fausse bannière (False flag) ou plus récemment dévoilée dans les médias : la géoingénierie, celui ou celle qui dévoilera la vérité comme un pavé lancé dans une mare tranquille sera décrié et taxé de complotisme.

La vérité doit se dévoiler sur la pointe des pieds et quand le public y est préparé il est prêt à tout accepter.

On peut comparer cela à la métaphore de la grenouille :

Une grenouille que l’on met dans une casserole d’eau bouillante se débattra pour en sortir alors que si vous la plongez dans une casserole d’eau froide et que progressivement vous montez la température jusqu’à ébullition, elle ne réagira pas et se laissera mourir.

Le propre de l’homme c’est aussi de se révolter en manifestant et en postant son indignation sur les réseaux sociaux ou autrement dit : se fondre en parfait mouton de Panurge dans la masse de l’inconscient collectif; mais combien d’entre eux sont-ils prêts à franchir le pas en changeant fondamentalement la donne ?

Porter un masque rend plus supportable le fait de se regarder dans un miroir.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK

Facebook Comments

Laisser un commentaire