Syrie : Vous parliez d’un régime et d’une dictature ?

Spread the love

Mise à jour : samedi 6 juillet 2019 – 17:26 –

Syrie : Vous parliez d’un régime et d’une dictature ? Et si l’on jouait cartes sur table avec la vérité ?

• La Famille Assad est l’une des plus tolérante de l’Islam.

• Les femmes syriennes ont les mêmes droits que les hommes – pour l’étude, la santé et l’éducation.


• En Syrie, les femmes ne sont pas obligées de porter la burqa. La Charia (Loi islamique) est inconstitutionnelle.


• La Syrie est le seul pays arabe doté d’une constitution laïque et ne tolère pas le mouvement islamiste islamique.


• Environ 10 % de la population syrienne appartient à l’une des nombreuses confessions chrétiennes, qui est pleinement intégrée dans la vie politique et sociale syrienne.


• Dans d’autres pays arabes, la population chrétienne a moins de 1 % du fait d’une hostilité durable.


• La Syrie a interdit les cultures génétiquement modifiées (OGM), déclarant que cette décision a été prise pour ” préserver la santé humaine


• La Syrie est ouverte à la société occidentale et à la culture comme aucun autre pays arabe.


• Dans les médias et dans les écoles secondaires, il est ouvertement débattu de la manière d’influencer les élites mondiales du pouvoir. Cela signifie qu’ils comprennent parfaitement le fait que le pouvoir réel de l’Occident ne réside pas dans la maison blanche, mais plutôt dans un réseau complexe et puissant de groupes de réflexion d’élite et de banques centrales.


• Cinq Papes d’origine syrienne ont été sélectionnés dans l’histoire. La tolérance religieuse est unique dans ce domaine.


• Avant la guerre civile actuelle, la Syrie était le seul pays du Moyen-Orient à éviter des conflits similaires.


• La Syrie est le seul pays qui a aidé les réfugiés irakiens sans discrimination sociale, politique ou religieuse ;


• Après une découverte massive de pétrole dans les hauteurs du Golan Syrien, occupé par Israël depuis 1967, Netanyahu a récemment demandé aux USA de reconnaître le territoire d’annexion. Pour Qu’Israël consolide sa position, les plans pour la création de 100.000 colons israéliens ont été mis en place.


Et deux points les plus importants :


• La Syrie est l’un des rares pays du Moyen-Orient sans dette envers le fonds monétaire international.


• La Syrie est le seul pays méditerranéen qui reste le propriétaire de sa compagnie pétrolière, avec un approvisionnement en pétrole de 2,500 millions de barils, a évité la privatisation et n’est en mains que pour les entreprises d’état.
Alors demandons-nous pourquoi et qui essaie de renverser le gouvernement ?

Arrêtez-donc une bonne fois pour toutes de nous bassiner avec vos “Fake News” à l’occidentale”. Cela ne prend plus car les peuples qui se réveillent ne sont plus dupes !

Merci à la Syrie et à la Russie pour ce maintien de la vérité.

Retour sur l’incroyable manipulation médiatique :

La France d’en haut qui se pose en donneuse de leçons oublie de dire que le colonialisme français bombardait la Syrie en 1945 afin d’empêcher les Syriens d’acquérir leur indépendance, qu’elle en a organisé la division sur des bases religieuses et que toute l’histoire de ce pays depuis qu’il résiste à Israël est marquée par le fait que les États-Unis et les Israéliens s’appliquent pour l’affaiblir et le briser.

Les grands principes de la guerre, lorsque l’on a décidé d’attaquer pour les ressources naturelles et pour le fric tout en le cachant au grand public sont ce que l’on appelle les principes de la propagande de guerre :

  • Travailler l’opinion public en cachant les intérêts.
  • Cacher l’histoire.
  • Diaboliser l’adversaire en faisant de lui, comme cela a été le cas pour Saddam Hussein en l’Irak, Mouammar Kadhafi en la Libye et à présent Bachar el-Assad pour la Syrie, un tyran.
  • Se présenter comme le sauveur des victimes : Sous un prétexte de guerre humanitaire, la réalité est toute autre. Au lieu de protéger les victimes, on fait en sorte qu’il y en ait un maximum en les médiatisant à outrance pour justifier l’intervention occidentale.
  • Monopoliser le débat en empêchant l’opinion adverse ou autrement dit, La censure.

Ce scénario se répète de guerre en guerre et il faut être aveugle ou complètement lobotomisé pour croire encore aux foutaises des médias mainstream.

Les armes chimiques biologiques et bactériologiques qui sont régulièrement mises sur la sellette par les États-Unis, l’OTAN et les pays alliés ont abondamment été utilisées notamment lors de la guerre du Vietnam (Agent orange) par l’armée américaine provoquant des milliers de morts et des malformations graves chez les nouveaux nés qui se répercutent aujourd’hui encore, ce qui place les États-Unis au premier rang mondial pour l’utilisation d’armes qu’ils condamnes eux-même aujourd’hui, sans preuve et en faisant obstruction à toutes les enquêtes, Russes notamment qui pourraient faire la lumière sur les prétendues attaques perpétrées sur le peuple Syrien par le “régime” de Bacahar el-Assad.

Dans la seconde partie de la vidéo :

Dans ce projet de remodelage du Grand-Moyen-Orient  3 dates sont à retenir :

  • Janvier 2003, George W Bush décide de remodeler le grand Moyen-Orient et ce qu’il faut savoir c’est que le Moyen-Orient va du Maroc au Pakistan. Il attaque l’Irak avec les arguments qui aujourd’hui on le sait étaient faux; il n’y avait pas d’armes de destruction massive dissimulées en Irak.
  • 19 décembre 2006, Time Magazine publie un  rapport secret sur la Syrie qui se trouve dans le viseur de Bush c’est à dire, 5 ans avant les printemps arabes et il y est expliqué comment et pourquoi le gouvernement des États-Unis  va soutenir les opposants et renverser le gouvernement de Bachar el-Assad.
  • 2011, on continue à charcuter le Grand Moyen-Orient en faisant tomber cette fois-ci la Libye avec en première ligne la France et l’Angleterre et dans ce même laps de temps un nouveau programme est ouvert, à savoir l’armement des combattants contre le régime gouvernemental de Bachar el-Assad.

Les Américains ont un plan, celui de remodeler le Grand Moyen-Orient en faisant tomber tous les états souverains de cette région dans un but géopolitique et énergétique inavouable, celui de leur suprématie et de leur mainmise sur le monde entier.

Une petite note par rapport à ce qui précède :

Ce n’est pas le peuple Américain que je remets en cause dans ce qui est écrit, ce peuple que j’adore et auquel je rêvait d’être assimilé alors que j’étais ados.  Ce qui est mis en cause dans tout cela, c’est une bande de vautours sans foi ni loi, ces vipères qui n’ont pas de frontières et que seul le profit à court terme anime.

Que nous soyons issus du peuple européen, américain, africain asiatique ou océanique, nous sommes toutes et tous victimes de ce mal qui ronge la planète : le néolibéralisme et qui n’aura de cesse que d’œuvrer jusqu’à son auto destruction.

Retour sur l’article de base >>>

Stéphane Guibert / Finalscape

Crédit Vidéo : Radio Télévision Suisse

Facebook Comments

Laisser un commentaire