Pédocriminalité : Le visage de la honte !

Spread the love

Pédocriminalité : les réseaux de l’ombre

Mise à jour, le 25 juin 2018 à 21:40

Rien n’est prouvé car tout est caché, occulté, transformé et manipulé pour les moutons que nous sommes. Il n’y a pourtant pas de fumée sans feu et les faits sont bien réels. Beaucoup tentent de nous alerter, de nous ouvrir les yeux mais ils sont aussitôt discrédités, stoppés voir même enfermés sans que personne ou presque n’en soit informé.

A chaque scandale révélé des voix s’élèvent pour un temps, criant leur indignation sur les réseaux sociaux puis retombent aussi sec dans une indifférence et un déni global parce que les médias de masse, le quatrième pouvoir, nous dicte de le faire en mettant sur le devant de la scène des mensonges savamment orchestrés pour nous brouiller l’esprit et nous faire oublier.

C’est pourtant tous les jours qu’à travers le monde et la France est loin d’être épargnée, que de nombreuses têtes blondes passent entre les griffes de réseaux Pédo-Satanistes. De rares enquêtes sont ouvertes puis passées sous silence parce qu’elles mettent en évidence l’implication de hauts fonctionnaires de l’État.

Chut… !

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

RÉSEAUX PÉDOPHILES DANS LES HAUTES SPHÈRES DE LA POLITIQUE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

(Témoignages troublants)

Séverine divorcée de Yves Dupré est la Maman du petit Amoris, 5ans et demi.

C’est en août 2017, alors qu’il revenait d’un Week-end passé chez son père que le petit Amoris se plaignait d’avoir très mal au ventre, il vomissait.

Ce petit garçon à très peur des docteurs et ne veut pas que sa mère en appelle un…

Mais comme cet étrange mal semblait s’installer, la maman lui dit que si il ne l’aidait pas à comprendre ce qui se passait, elle serait tout de même obligée de faire venir un médecin…

Alors Amoris finit par révéler que si il vomissait ainsi, c’est que son père l’avait obligé à boire ses urines et manger ses excréments ainsi que ceux d’autres messieurs.

Quelque jour après, Amoris se plaint de douleurs intenses à l’anus, à tel point que d’aller à selle et de s’essuyer devenait pratiquement impossible tant la douleur était intense.

Séverine emmènera son fils voir de nombreux médecins, spécialistes et, tous feront “semblant” de ne pas avoir remarqué un anus dilaté et déchiré, on refusera même de pratiquer des examens de base…
Au fil des jours Amoris se confira de plus en plus à sa mère en révélant des faits :

  • Viols en réunions sur enfants
  • Tortures sur enfants
  • Expériences du type MK ULTRA (*1)
  • De l’argent qui s’échange
  • De la drogue qui circule etc …

des lieux :

Séverine n’a alors aucune idée de ce qu’est le “Grand Orient”.
Elle va apprendre qu’il s’agit de la Franc Maçonnerie et dès qu’elle évoque ce nom à la gendarmerie toutes les portes vont se refermer.

Les Gendarmes feront pression sur elle, la traiteront comme si elle était l’accusée et mettront tout en œuvre afin de protéger ceux-là même que dans sa démarche, elle était venue accuser.
Séverine comprendra très vite qu il s’agit là d’un Gigantesque réseau pédocriminels où « tout le monde se couvre » et parmi lesquels sont impliqués entre autres..

  • Des Juges
  • Des procureurs
  • Des Avocats
  • Des Médecins
  • Des Écoles
  • Des assistantes sociales
  • Des personnalités politiques
  • Des personnalités dans le monde du Sport
  • Des Personnalités dans le monde des médias
  • Des Personnalités dans le monde du show business etc …

De plus suite aux mauvais traitement que Amoris a subit il souffre d’un mal assez rare , il est Électro-Chimio-Sensible…
C’est à dire que Les ondes Radioélectriques auxquelles on ne peut échapper dans notre monde actuel fait extrêmement mal à la peau d’Amoris…
L’elecro-chimio-sensibilité du garçonnet est à tel point que le courant, 230 Volts qui passe dans les fils électriques et produit un rayonnement infime provoque chez-lui des douleurs insupportables, contraignant Séverine a faire équiper son appartement en Basse Tension.
Porter des vêtements pendant une longue période provoque également d’intolérables douleurs chez l’enfant.

Il lui sera donc impossible dans un tel contexte de suivre une scolarité normale, cependant, une juge aurait tout fait afin de l’empêcher de suivre l’école à domicile.

Et le 23 aout 2017 à 15 heures :

14 Gendarmes armés , 5 agents de l’ASE ainsi que des psychiatres débarquent chez les parents de Séverine pour tenter de reprendre l’enfant qui leur avait été confié afin de le remettre entre les mains de l’assistance publique.

>>>Texte original<<<

(Source non vérifiée mais tirée des témoignages qui suivent)

Selon les dernières informations émanant d’un collectif de soutient en faveur de Séverine et de son fils, la mère et l’enfant seraient aujourd’hui en cavale mais en sécurité.

Affaire à suivre.

G.S

Témoignage d’un petit garçon, Amoris et de sa maman, Séverine tous deux victimes d’un réseau Pédo-sataniste (Lyon)

Des nouvelles de Séverine, la maman de Amoris

Après près de 1 mois sans nouvelles de Séverine et Amoris … Voici le premire video que j’ai reçu de la part de Séverine , en cavale pour avoir voulu sauver son petit garçon.

(Texte repris sous la vidéo d’origine, plateforme Youtube)

Sur VK

Sur Youtube

Amoris heureux avec sa maman.

J’ai longtemps hésité avant de vous montrer ces images car je ne voulais pas exposer inutilement le petit Amoris… Mais nous voyons ici que cet enfant est extrêmement Heureux avec sa Maman… Et que la juge qui a tenté de les séparer est une criminelle… Alors je vous les montre finalement

(Texte repris sous la vidéo d’origine, plateforme Youtube)

Sur VK

Sur Youtube

Facebook Comments

Laisser un commentaire