Climat : Des catastrophes toujours plus fréquentes et plus impressionnantes

Spread the love

Source de l’image

Mise à jour : lundi 15 octobre 2018 – 23:15 –

C’est presque quotidiennement que les médias relatent des catastrophes naturelles à travers la planète et dont les conséquences sont de plus en plus marquées en pertes humaines et en dégâts matériels.

Les climatosceptiques diront que ces changements font partie d’un cycle naturel et que l’activité humaine n’en n’est responsable que dans une infime partie.  Ils diront également que ces changements font partie d’une stratégie pour faire de l’argent comme c’est le cas entre autres avec la taxe carbone.

Je rejoins toutes ces personnes et partage leur opinion quand ils disent notamment que cette situation de réchauffement climatique est exploitée afin d’en tirer des profits ; ce qui à mes yeux est une manière comme une autre de monétiser notre propre extinction. En revanche, Il est certain que les changements climatiques qui font partie des cycles naturels de notre environnement ne ce sont jamais produits dans un laps de temps aussi court que ce que nous connaissons aujourd’hui.

La dernière glaciation de notre globe c’est déroulée sur plusieurs milliers d’années ce qui a permis à de nombreuses espèces dont l’homme, de s’y adapter.

Aux conditions climatiques chaotiques dont nous sommes témoins aujourd’hui, il faut ajouter l’effondrement de notre écosystème et personne ne me contredira lorsque je dis que nous en sommes les seuls responsables.

L’effondrement de l’écosystème et le changement climatique global de notre climat sont deux crises distinctes qui évoluent parallèlement et qui en se conjuguant, en convergeant vont mettre en place une crise systémique dont les conséquences ne sont pas encore mesurables mais ce qui est certain, c’est que leurs répercutions sur notre société seront plus que catastrophiques, elles seront dévastatrices. On parle ici de l’effondrement de notre civilisation.

Ce qui est également certain c’est que cet emballement de notre environnement évolue à une vitesse exponentielle et que c’est sur quelques années seulement que l’on devrait assister au basculement.

Note personnelle :

“L’être humain qui de par son arrogance face à notre Mère nature pense qu’il est le seul maître à bord.

Il ne se rend pas compte et ce malgré le magnifique cadeau que Gaïa lui ait fait en le dotant de cette capacités d’intelligence, que sur des millions d’années d’évolution, il ne représente qu’une goute d’eau dans l’océan. L’humain est si petit …”

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Crédit vidéo : Brut Nature & RTL

Facebook Comments

Laisser un commentaire