WTC Analyse : La complosphère revient en force

Spread the love

Je reviens pour la énième fois sur ce triste événement qui endeuilla la planète entière et qui, du côté Suisse, sonna le glas de la compagnie aérienne Swissair.

L’analyse n’est pas de moi mais j’y accorde toute ma meilleure attention car à mes yeux bien plus crédible que la version officielle.

Je vous laisse juge.

Stéphane Guibert

Les preuves scientifiques sont là !

OR

Pour ceux qui ont besoin d’explications :

LES AUTRES PREUVES SCIENTIFIQUES, JURIDIQUES ET AUTRE :

TOURS n° 1 & 2 :

– En aérologie, juste derrière le bout des ailes d’avion en vol, l’air s’enroule vers le haut. C’est la même chose derrière un véhicule lourd (effet d’aspiration) ou visible derrière un bateau : la matière situé devant le véhicule (air ou eau) est chassée par son déplacement et reprend sa place après le passage du véhicule en formant ces rouleaux. Ils restent visibles plusieurs secondes, mais toutes les vidéos du 11 septembre ne montrent aucun rouleau dans les flammes et la fumée. Donc : pas d’avion.

– Aucun des 2 x 3,1 millions de pièces des Boeing n’a été retrouvée ! Par contre on a trouvé une carte d’identité d’un terroriste…

– Les vidéos montrent que les “avions” rentrent dans les immeubles comme dans de la mousse. Alors qu’un vrai choc aurait détruit le bout du fuselage, aurait tordu puis disloqué l’avion, le faisant exploser à l’extérieur, et les 2/3 des débris seraient retombés au sol. Allez voir le site US spécialisé dans les crash d’avions, il y a des milliers de photos de vrais crash : on retrouve toujours des tas de pièces identifiables, notamment celles de la queue de l’avion puisque l’énergie cinétique de l’impact a été absorbée par la déformation et la destruction de l’avant (comme dans les chocs frontaux de voitures : l’avant est détruit, alors que l’arrière reste identifiable).

– Les piliers en acier de 80 cm x 45 cm x 400 mètres ont fondu, des flaques encore liquides ont été retrouvées plusieurs jours après en déblayant. Or le kérosène (s’il y avait eu des avions), dégage une chaleur de 400° à 600°, alors que l’acier ne peut fondre qu’au-delà de 1.500° C. Les piliers ont donc été plastiqués avec de la thermite, seul explosif permettant d’atteindre des températures de 2.000 ° C. D’ailleurs, Bush a posé pour une photo où il a le pied sur une boule d’environ 1 mètre de diamètre composé d’amas d’acier fondu avec le béton ! Vous m’appellerez quand vous arriverez à faire fondre le béton et l’acier avec du kérosène !

– Les piliers sont tous coupés selon le même angle qu’on utilise en démolition contrôlée. Allez voir les nombreuses photos.

– Toutes les vidéos “officielles” montrent des dizaines d’explosions latérales dans les étages situés en-dessous de l’effondrement, jusqu’ à 20 étages plus bas.Or il s’agissait de bureaux n’abritant normalement aucune matière inflammable ou explosive en grande quantité. La violence de ces explosions a projeté des poutres d’acier qui se sont plantées dans les immeubles voisins.

– Sur certaines vidéos “officielles” relayées par tous les médias à l’époque, montrent une aile d’avion qui passe derrière le haut d’un immeuble pourtant situé en arrière plan : pas d’avion mais un hologramme.

– La façon très verticale de chuter des deux tours de 415mètres de haut est un indice majeur d’une démolition contrôlée. Allez discuter avec des artificiers qui vous expliqueront toute la difficulté de faire tomber un immeuble par le haut pour ne pas endommager les immeubles avoisinant.

– La chute à la vitesse de la chute libre est une preuve déjà suffisante en soi !

– La chasse US décolle en moins de 10 minutes, et une base militaire est à 10 minutes de NY. Il aurait donc suffit de 20 minutes maximum pour descendre les Boeing, alors qu’il s’est écoulé 1 h 40 entre le 1er “détournement” et le second crash…

– Les milliards de $ en lingots d’or du WTC ont disparu, mais pas pour tout le monde.

– Un devis de désamiantage fait 10 ans plus tôt se montait à 2 milliards de $, soit autant que le coût de la reconstruction.

– Monsieur Silverstein, propriétaire des 2 tours, a changé la police d’assurance en août 2001, augmentant les primes de risque. Après le false flag, il a empoché une sacrée plus-value.

– Un collectif de plus de 2.000 pilotes civils et militaires à travers le monde a signé un texte expliquant que les manœuvres d’approches prétendues sont irréalisables, même par eux qui sont des pilotes experts.

– Aucune Commission d’enquête n’a été ordonnée. Bush a demandé à une Commission d’écrire la version officielle sans enquêter !

TOUR n° 7 :

– Elle s’effondre à 17h20 le 11 septembre sans avoir été touchée par quoi que ce soit. Quelques uns de ses bureaux étaient en feu, mais jamais aucun immeuble de structure métallique ne s’est effondré à cause du feu, même après plus de 24 heures d’incendie (Hong Kong).

– Certains bureaux appartenant au FBI abritaient des documents relatifs à de nombreux crimes financiers en cours (délits d’initiés).

– L’immeuble tombe droit exactement comme en démolition contrôlée, et il était inoccupé à ce moment, alors qu’aucun pompier n’avait demandé à le condamner.

PENTAGONE :

– C’est le bâtiment le mieux sécurisé au monde. Plusieurs centaines de caméras, et il n’a été diffusé que 4 images en tout et pour tout. Ces images montrent la signature d’un missile de croisière de type Tomahawk, allez voir.

– Les photos du trou montrent un diamètre d’impact très inférieur à celui d’un Boeing. De plus, aucune trace d’impact des 2 réacteurs pesant chacun 3 tonnes et fait de matériaux super solides arrivant à 800 km/ heure. Ni aucune trace de la queue ni de l’empennage. Le fuselage d’un avion est très fragile, alors que les jointures des ailes et les réacteurs sont très solides. Et on veut nous faire croire que le fuselage à traversé 3 mètres de béton armé !

– Aucun débris n’identifie qu’il s’agirait d’un avion.

– Problème majeur : l’effet de sol ! Il s’agit des perturbations verticales causées par la proximité d’un corps juste au-dessus du sol. Un corps (le prétendu avion) en avançant rapidement, comprime l’air et une partie de cet air rebondit sur le sol et remonte de manière aussi irrégulière que l’est le sol. Regardez comment cet effet de sol a soulevé dans les airs des voitures de course formule 1 pourtant très plates en-dessous et sur un circuit parfaitement entretenu, alors la pelouse du pentagone avec l’envergure d’un Boeing… Je vous laisse imaginer.

– Les photos montrent des poteaux coupés par les “ailes de l’avion”. Or, en allant voir des sites de vrai crash, les poteaux sont tordus et couchés, mais pas coupés.

– Les bureaux du Pentagone abritaient une commission d’enquête sur le détournement de plusieurs centaines de milliards organisés par les amis de Bush, et les bureaux adjacents étaient inoccupés au moment du tir.

Il n’y a donc eu aucun avion le 11 septembre, ni sur les tours n°1 et n°2 (mais un hologramme militaire), ni sur le Pentagone (missile Tomahawk) et encore moins sur la tour n°7 du WTC qui s’est écroulée à 17h20 !

LES RAISONS :

– Guerre d’invasion en Irak.
– Guerre d’invasion en Afghanistan.
– 1,3 millions de morts dans ces deux conflits d’ingérence.
– Faire passer tous les musulmans pour la gangrène du monde, et les américains pour les sauveurs planétaires.
– Loi appelée “patriote act” qui permet au gouvernement US d’espionner légalement toute sa population.
[en France, ils nous ont fait pareil avec la Loi “renseignement”]
– Disparition des dossiers d’enquêtes qui gênaient les copains de Bush.
– Quelques milliards de dollars encaissés des assurances.
– Enrichissement conséquents des sociétés de vente d’armement pour les deux guerres.

FAITES VOS PROPRES RECHERCHES

Facebook Comments

Laisser un commentaire