Votre putain de fric, mais allez donc vous torcher le cul avec !

Spread the love

Image : Je ne sais pas si tu es un petit garçon ou une petite fille mais crois-moi, si je le pouvais, je te tirerais de ça. Avec tout mon amour. Je suis désolé mon petit enfant mais tu ne méritais pas ça.  Il y a vraiment un bug chez l’humain. J’aimerais te prendre et te serrer très fort sur mon cœur. (G.S)

L’ONU, les machins et les trucs, ce n’est que du pipeau !

L’enfer vous guêtre et croyez-moi, vous n’y échapperez pas !

Votre putain de fric, mais allez donc vous torcher le cul avec !

Bande de saloperies et je ne me gène pas de le dire !

Spéculer sur le blé, le maïs, le riz … Voilà une centaine de traders qui viennent de s’empocher quelques millions et de l’autre côté, des millions d’enfants qui meurent de faim. Voici la belle image de notre société.

On consomme, on consomme, on consomme et on ferme les yeux.

Ouai les mecs, je pense que nous sommes de beaux hypocrites et que tant que le malheur ne nous touche pas, nous restons de marbre, enfermés dans notre tour d’ivoire.

Vous mériteriez d’être jugé et condamné par les générations futures ne serais-ce que pour  votre passivité et inaction !

Il y a vraiment un bug dans cette société.

Qui parmi celles et ceux qui me lisent en ce moment serait capable de se sacrifier pour un Syrien, un Irakien ou un yéménite qui meurt ? Qui !? Mais Qui ??!!!!! Annoncez-vous !

Ouai les mecs, vous êtes des enflures et des faux culs pour la plupart.

En ce qui me concerne, j’ai quitté ce monde de la surconsommation, je vis chichement. Je ne vis pas dans une grotte non, du moins pas encore mais je pleure chaque jour pour ces enfants et pour ces familles que l’on détruit  au nom du fric.

Cette humanité part à la dérive et elle va à son autodestruction. Ce n’est qu’une question de temps.

Je ne suis pas un prédicateur mais juste quelqu’un qui voit la réalité en face.

On ne peut pas laisser mourir un enfant de faim ou alors on est un monstre et cette humanité devient monstrueuse.

L’humain est une maladie, un parasite !

Vous êtes vraiment des merdes et des lâches et les mots sont faibles !

Comment peux-tu laisser crever un gosse en te regardant dans un miroir ?

Ça vient droit du cœur.

Votre société, elle me répugne !

Stéphane Guibert / Finalscape

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire