Vincent Lapierre : Retour sur la journée du 5 mai 2018 avec le CNTF

Spread the love

Vincent Lapierre  a couvert la journée du 5 mai 2018 en suivant le CNTF (Conseil National de Transition Français) dont le but était de faire arrêter le président de la République Emmanuel Macron qui, selon le mouvement  n’est pas légitime depuis qu’en 2007, Nicolas Sarkozi avec la complicité du P.S a ratifié le traité de Lisbonne rendant caduc le référendum de 2005 où les français, à près de 55% votèrent contre l’adhésion de la France à l’Espace Économique Européen (l’EEE) et plus récemment, le décret signé par l’ancien premier ministre Manuel Vals, abrogeant la séparation des pouvoirs.

Pour le CNTF, les gouvernements qui ce sont succédé depuis Nicolas Sarkozy sont ni plus ni moins illégitimes et il propose par la voie de son porte parole Eric Fiorile la mise en place d’un gouvernement de transition rendant au peuple sa souveraineté.

Retour sur la journée en vidéo avec Vincent Lapierre

Le coup d’état n’a pas eu lieu toutefois, malgré de nombreuses déceptions de la part de celles et ceux qui y croyaient dur comme fer, la motivation demeure omniprésente au sein du mouvement où de nombreuses autres initiatives sont en cours de préparation.

Il faut aussi tenir compte de l’intervention vidéo du CRS Marc Granier peu avant la journée fatidique qui, après de nombreuses révélations a été arrêté par la police puis mis à l’isolement dans un hôpital psychiatrique de la banlieue parisienne.

Ces événements majeurs pour le mouvement ont été déstabilisateurs et sont en grande partie la cause de cet échec.

Toutes les révolutions ne ce sont pas faites en un jour et l’histoire témoignera de l’impact que le CNTF aura eu en ce début de XXI siècle.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK / MondiAspora

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire