Syrie : Pierre Le Corf nous parle de Karim Michel Saoud. Témoignage poignant

Spread the love

Karim est un jeune homme que je connais depuis que je suis arrivé, il voulait partager une journée de sa vie ici, de la guerre et un message. Prendre du recul, cesser de tout qualifier de « régime » aveuglément quand il s’agit avant tout de millions de personnes civiles qui essayent de survivre, c’est trop facile d’effacer la vie des gens en plaçant les gens dans des petites boites étiquetées pour détruire leur version de l’histoire. Ce témoignage comme tous les autres avant c’est ça, c’est une balance de la description qui est faite de la guerre pour simplement tromper les gens et légitimer cette guerre, encore aujourd’hui.

La logique veut que ce qui vous est diffusé à grande échelle et à grand coup de liasses de billets, de réseaux etc ce n’est évidemment pas pour vos beaux yeux mais personne ne vous oblige à croire ces témoignages, me croire sur parole, au contraire, je vous invite à ne rien croire, j’appelle votre intuition ou sinon vous invite simplement à prendre du recul, vous faire votre propre opinion. Karim fait parti d’un petit cercle francophone que j’ai créé pour des Syriens qui doivent ou veulent re-pratiquer le Français et a toujours répondu présent pour aider lors des projets ici, ni lui ni moi n’avons rien à gagner à faire ces vidéos, au contraire, c’est une preuve de courage de sa part de partager ce message. Vous le remarquerez, comme chacun des témoignage, ils acceptent d’être identifiés sur fb, pas de sources anonymes ou injoignables, ça ne vous surprend pas?

Les gens sont fatigués sinon épuisés de la guerre, de la situation complexe incluant les sanctions votées contre le pays en notre nom pour finir ce que le guerre sur le terrain ou derrière les clavier ne peuvent achever, affaiblir le pays par des mécanismes qui poussent les gens à partir, à perdre espoir, une guerre aussi en cols blancs ou politiques, grands organisations humanitaires respectées etc jouent de leur pseudo-respectabilité pour influer et miser sur un conflit qui semblait gagné d’avance avec tant d’intérêts à la clé. Prenez du recul, ici les gens espèrent sincèrement que vous accepterez de voir qu’ils existent, ce qu’ils ont vécu, ce qu’ils vivent, que les gens arrêtent de mourir au nom d’un mensonge. Encore une fois une guerre n’est jamais toute blanche toute noire, mais aujourd’hui on vous cache les 3/4 de l’histoire et ce sont toujours les gens, les civils d’un côté comme de l’autre qui paieront pour cette partie de poker We are superheroes

————- English

Karim is a young man I know since I arrived here, he wanted to share a day of his life here with the war and a message. To take a step back, to stop calling everything “regime” blindly when it comes above all to millions of civilians trying to survive, it is too easy to erase the lives of people by placing people in small boxes and etiquettes to destroy their version of the story. This testimony like all the others before is a balance of the description that is made of the war to simply deceive people and legitimize this war, even today. The logic is that what is diffused to you on a large scale and with large bundles of banknotes, networks etc is obviously not for your beautiful eyes but no one forces you to believe these testimonies, believe me on word, by the way I invite you to believe nothing, I call your intuition or simply invites you to stand back, make your own opinion.

He is part of a small francophone circle that I created for Syrians who must or want to re-practice French and has always responded to help with projects here, neither he nor I have anything to gain by making these videos, on the contrary, it is a proof of his courage to share this message. You will notice it, as each of the testimonies, they accept to be identified on fb, no sources anonymous or unreachable, it does not surprise you?

People are tired if not exhausted from the war, of the complex situation including the sanctions voted against the country on our behalf to finish what the war on the ground or behind the keyboards can not complete, weaken the country by mechanisms that push the people to leave, to lose hope, also a white collar or political war, large respected humanitarian organizations etc. play their pseudo-respectability to influence and bet on a conflict that seemed won in advance with so many interests at the key. Take a step back, here people sincerely hope that you will accept to see that they exist, what they have lived, what they live, that people stop dying in the name of a lie. Again, a war is never all black all white but today is hidden 3/4 of the story and it is always people, civilians on both sides who will pay for this poker game We are superheroes

Facebook Comments

Laisser un commentaire