Syrie, Pierre Le Corf : J’écris peu mais j’essaye de prendre du recul

Spread the love

J’écris peu mais j’essaye de prendre du recul, de terminer les activités avec les enfants et de préparer tous les programmes que j’ai pour l’année prochaine … ça va être un challenge. Le challenge étant aussi de décrocher, décrocher de la guerre et du passif qui va avec. Parfois j’écris d’une manière qui peut-être assez pessimiste, triste, … en quelque sorte je m’en excuse, ces derniers temps je me suis rendu compte que je n’avais jamais vraiment décroché de tout ce qui s’est passé ou que j’ai vécu, que je n’ai jamais vraiment tourné la page de la libération à cause du fait que je continue à aller dans des zones souvent bombardées, par exemple la semaine dernière 5 personnes sont mortes à cause d’un mortier dans la rue de notre refuge, … à la fois du déni, faire semblant que tout est fini comme tout le monde, et en même temps un passif qui agit comme une balle de ping pong dans l’eau, plus j’essaye de l’enfoncer plus elle remonte. Mais je m’en rend compte et je peux le changer au profit de quelque chose qui me tient à coeur, l’inspiration. Quoi qu’il arrive l’année prochaine ou dans les mois qui viennent, je vais prendre le recul nécessaire, tourner cette page, pour autant ne pas effacer ce qui existe toujours, mais essayer de transmettre la guerre sous une forme plus inspirante, plus positive, quoi qu’il arrive. Pour éteindre le terrorisme je crois finalement qu’il faut allumer la lumière. Et même si la situation reste très fragile, tout ce qui est arrivé ici n’a fait que rendre les gens plus forts, plus lumineux … et c’est cette lumière qui a fait la différence grâce à l’espoir. Voyons ou nous porte le vent.

Pierre Le Corf

——

#hope I write few but II’m trying to take a step back, to prepare all the programs that I have for the next year, it will be a challenge. The challenge is also to disconnect, to disconnect from the war and the liabilities that comes with it. Sometimes I write in a way that may be rather pessimistic, sad, … I kind of apologize, lately I realized that I had never really dropped everything that happened or that I lived, that I never really turned the page from the liberation because of the fact that I continue to go in bombed areas, for example last week 5 people died because of a mortar in the street of our shelter, … both of denial, pretending that everything is over like everyone else, and at the same time a passive that acts like a ping pong ball in the water, the more I try to sink it the more she come back at the surface. But I realized it and I can change it for something that is important to me: inspiration. Whatever happens next year or in the coming months, I will take the necessary step back, turn this page, so as not to erase what still exists, but to try to transmit the war in a more inspiring form, more positive, whatever happens. To put an end to terrorism, I finally believe that we need to turn on the light. And even if the situation remains very fragile, all that has happened here has only made people stronger, brighter … and it is this light that made the difference through hope. Let’s see where the wind take us.

Pierre Le Corf

Une réflexion sur “Syrie, Pierre Le Corf : J’écris peu mais j’essaye de prendre du recul

  1. Thierry Theller dit :

    PIERRE LE CORF :
    “Pour éteindre le terrorisme je crois finalement qu’il faut allumer la lumière”.
    https://www.youtube.com/watch?v=qdS7wbzdhug&t=328s
    Michel Collon : Comment Israël manipule Internet et l’opinion
    https://www.youtube.com/watch?v=yAfVIKXOmI0&feature=youtu.be

Laisser un commentaire