Syrie et Pierre Le Corf : Témoignage

Spread the love

Pierre Le Corf fait partie de ces femmes et ces hommes qui par leurs actions redonnent à la gent humaine quelques lettres de noblesse.

C’est une barrière difficile à franchir à leur âge (13-14), trouver leur place, ne pas se briser trop dur en cours de route. La guerre a fait un sorte de travail de solidification, ils se sont cassés tellement de fois et n’importe comment qu’ils sont devenus plus dur, plus solides, plus opaques, plus forts dans un sens mais aussi plus difficilement pénétrables … très sensibles et insensibles à la fois, ils cachent leurs faiblesses, profondément … mais à force se perdent, deviennent un petit peu auto-destructeurs pour remplacer le danger initial qui est maintenant moindre dans de nombreuses parties de la ville … et portent une sorte de micro-violence interne qui déborde vers l’extérieur et se répand … Parfois c’est difficile de faire plus d’un pas à la fois avec eux pour les bouger dans le bon sens, exporter un peu ce bordel qu’ils ont à l’intérieur … mais ils avancent doucement et je suis fier d’eux.

Pierre Le Corf

——-

It’s a difficult barrier to cross at their age (13-14), find their place, to don’t break too hard along the way. The war has made a kind of “solidification work”, they have broken so many times so they became harder, more solid, more opaque, stronger in one direction but also more difficult to penetrate … very sensitive and insensitive at the same time, they hide their weaknesses, deeply … but at the end are kind of lost, they become a little self-destructive, a kind of compensation reaction from the initial danger which is now less in many parts of the city … and carry a kind of micro-internal violence that spills outwards and spreads … Sometimes it’s difficult to do more than one step at a time with them to move them in the right direction … export a little this mess they have inside … but they move slowly and I’m proud of them.

Pierre Le Corf

Facebook Comments

Laisser un commentaire