Syrie et Pierre le Corf : L’insoutenable au quotidien ! (Témoignage)

Spread the love

La vérité dépasse la fiction et jour après jour, voici la barbarie d’une construction médiatique qui dépasse si tant est que nous soyons munis d’une conscience, une triste réalité.

Cette vision d’un quotidien dont nous nous accoutumons et que nous banalisons au fil des actualités issues d’une volonté médiatique manipulatrice et anesthésiante.

La vérité d’un homme que je ne vous présente plus sur ce site, Pierre le Corf, est toute autre.

Elle retrace le quotidien de centaines de vies privées de paix et d’amour, fuyant la mort et qui au fur et à mesure des attentats, se demandent si la vie sur terre n’est pas l’enfer. Une vérité qui met en avant tout en les dénonçant, les privilèges et  les intérêts aussi colossaux qu’insidieux de ces gens qui dirigent ce monde fait de paillettes pour les uns et du feu de l’enfer pour les autres.

Piere le Corf est en Syrie, à Alep .

G.S / FINALSCAPE

J’essaye de taper sur mon téléphone mais j’ai les mains qui tremblent … une première explosion qui m’éclate le coeur, je me casse d’ici et je prends une voiture, on remonte tranquillement, 2 mortiers qui tombent dans la rue devant à 10 mètres d’intervalle … et on est en centre-ville. On attend dans un coin de rue le temps de savoir s’il va y en avoir plus … on passe, je prends une photo, deux gamins de la rue traînent là même si je leur dit de tailler … on taille et je me réfugie dans un café … les gens courent encore … Hier j’étais avec mon groupe de gamin dans une quartier plus en périphérie, un sniper qui se met à tirer en travers de le rue, les balles qui rebondissent sur le sol, les gens qui courent … la rue est trop grande pour la couvrir avec des draps … merde. Juste merde. Oui la ville revit dans beaucoup de quartiers, oui j’essaye de montrer la joie et les enfants, le courage … mais ça aussi c’est encore là et ce n’est peut-être pas impressionnant comme ça mais ce sont des armes anti-personnel … ça charcute n’importe qui sur plusieurs dizaines de mètres avec les éclats.

Un homme a eu la jambe arrachée dans une rue parallèle, il est mort maintenant.

Stéphane Guibert pour Pierre le Corf et  Finalscape

Et pour rappel :

Une vidéo phare de Pierre le Corf en Syrie :

Facebook Comments

Laisser un commentaire