Syrie et Pierre le Corf : L’image du jour

Spread the love

Mise à jour : mardi 3 décembre 2019 – 01:41 –

Dans le cœur d’un enfant, il n’y a ni haine ni guerre mais seulement de l’amour, de la lumière et des rêves.

La bonté est innée chez l’être humain et va de soi. En revanche, le mal lui est inculqué dès son plus jeune âge et la beauté d’un visage se fane au fur et à mesure qu’il découvre le monde.

Un petit mot d’amour et de tendresse à l’approche de ces fêtes de fin d’année, un petit mot qui devrait être symbole de joie et de bonheur toutes religions confondues.

Si nous arrivions à réaliser à quel point donner sans contrepartie est primordial, nous resterions des enfants et la vie serait une cour de récréation où le partage serait un jeu sans fin.

Je pense qu’une vie est nécessaire pour le réaliser et ce n’est pas pour rien que nous sommes ici-bas. La souffrance et les larmes sont le tribut à payer pour faire le pas que des êtres bienveillants nous aident à franchir. Il ne tient qu’à nous de les reconnaître et suivre.

Merci à Pierre le Corf et tous ces êtres d’exception qui tentent de nous le démontrer.

Avec tout mon Amour.

L’encre de ce texte est issue de mes larmes.

Et pour rappel :

Un programme pour sauver des vies en zone de guerre à Alep.

 

Comptes Facebook associés :

Pierre le Corf

We are superheroes

Stéphane Guibert / Finalscape

 

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire