Syrie : Des nouvelles sur le terrain avec Pierre Le Corf

Spread the love

Comment ne pas être triste quand en partant à travers les ruines de certains quartiers pour voir si beaucoup de familles s’y sont réinstallées, je continue à trouver des enveloppes de roquettes françaises (68 mm qui apparaissent sur la chaîne Tv des combattants “modérés”) dans des restes de bâtiments qui étaient tenus par Al Nosra et qui utilisaient ces mêmes roquettes sur les gens qui sont morts ici à l’Ouest, et pas des militaires, des civils uniquement (et depuis cette zone on en prenait plein la gueule).

Je n’arrive pas à imaginer que les gens qui sont morts autour de moi sont peut-être morts avec nos armes.

Les munitions étrangères retrouvées ici à la libération se comptaient en centaines … ce qui est intéressant c’est que dans le bâtiment commun, au milieu de vieux chargeurs de kalachnikovs éclatés, de mandats officiels, par exemple destinés à la police djihadiste expliquant qu’il faut battre et emprisonner les habitants 1 mois s’ils mangent pendant le Ramandan, de matériel à fabriquer des munitions avec des conteneurs à TNT, et au milieu de tout ça entre autres débris militaires trônent là des centaines de cartons de denrées alimentaires du gouvernement américain, stocks contrôlés par les combattants m’ont dit les habitants: donc note à part, les zones djihadistes eux ne subissent pas les sanctions américaines, entre autres, imposées à 90% du peuple Syrien?

Cette guerre est une honteuse pièce de théâtre.

Pierre Le Corf

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire