Suisse : Le pays est dirigé par les assureurs et ce n’est pas caché (Vidéo)

Spread the love

Le pays dirigé par les assureurs ?

Jürg Stahl : Président du conseil national et membre de la direction Groupe Mutuel, Ivo Bischofberger : Président du Conseil des États et membre consultatif du Groupe Mutuel. Ils ne sont pas les seuls :

8 parlementaires sont rémunérés par le Groupe Mutuel. À la commission de la santé, 9 membres sur 25 sont liés à des caisses maladies et il y a de bonnes raisons : Nos politiciens sont de milice, ils doivent gagner leur vie. “On ne peut pas maîtriser des dossiers complexes sans aides.” Et ce n’est pas caché. Mais quand une entreprise est aussi forte, l’intérêt général n’est plus forcément représenté. En France, c’est ce que l’on appelle “le conflit d’intérêts” et cela est interdit par la loi.

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Je profite de rebondir sur cet article pour témoigner de la manière peu orthodoxe dont certaines caisses maladies suisses usent pour encaisser injustement des primes :

En Suisse, l’assurance maladie de base est obligatoire.

J’ai été durant une année sans domicile fixe. N’ayant plus d’adresse, mon assurance maladie a cessé de me couvrir. Environ une année après, j’ai réussi à me reloger et de cause à effet, me suis à nouveau fait couvrir par mon assurance. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que cette même assurance me met aujourd’hui aux poursuites pour les primes impayées durant mon passage dans la rue, à savoir : 7’000 CHfr  (6’190 Euros).

Je n’étais donc plus couvert, n’aurais pas été pris en charge en cas de problème de santé mais je dois tout de même payer pour cette période où je n’étais plus assuré ! Est-ce normal ?

J’ai fait opposition à ce commandement de payer et vais contacter les médias que cette situation serait susceptible d’intéresser.

Stéphane Guibert / Finalscape

Facebook Comments

Laisser un commentaire