Suisse : La fronde des anti-vaccins prend de l’ampleur / Switzerland : Anti-vaccine sling gathers momentum

Spread the love

Un peu de mise en scène: dans le Queens à New York lundi 14 décembre, au Lenox Hill Hospital, le docteur Yves Duroseau reçoit l’une premières doses de vaccin par la doctoresse Michelle Chester. — © EPA/JUSTIN LANE

Suisse : La fronde des anti-vaccins prend de l’ampleur

*****

Switzerland : Anti-vaccine sling gathers momentum

Par Michel Guillaume Journaliste.

En Suisse alémanique notamment, un mouvement d’opposition au vaccin contre le coronavirus monte en puissance. Selon un sondage, la moitié des citoyens douteraient du vaccin. Une initiative fédérale a même été lancée dans le but d’empêcher l’idée d’un «passeport covid»

Initiants :

Richard Koller est un informaticien proche de l’UDC. Il a été secrétaire général de la section cantonale lucernoise, avant de se faire licencier pour avoir lancé une initiative contre la libre circulation des personnes en concurrence avec celle du parti national. Il voulait protéger les emplois des seniors sur le marché du travail.

Lui aussi informaticien, Charly Pache s’est porté candidat au parlement de la ville de Berne sur la liste 13, celle des Verts du maire Alec von Graffenried. «Un amoureux de la nature, pacifiste et idéaliste qui veut améliorer le monde», se définit-il. Après l’introduction du passeport biométrique, il est devenu très critique envers les autorités. Cet ancien membre du Parti pirate prône une élection du Conseil national par tirage au sort, de manière à ce que des citoyens de toutes conditions puissent y siéger.

Empêcher un «passeport covid»

Qu’est-ce qui peut bien réunir ces deux personnalités aux antipodes de l’échiquier politique ? Tous deux sont membres du comité d’initiative «Stop à la vaccination obligatoire», dont la récolte des signatures a débuté le 1er décembre dernier. Ce comité veut compléter l’article 10 de la Constitution fédérale en précisant que «toute personne a droit à l’intégrité physique et mentale». Plus loin, il spécifie que le refus d’un vaccin «ne doit pas entraîner de désavantages sociaux ou professionnels pour les personnes concernées».

_________________________________

In German-speaking Switzerland in particular, a movement in opposition to the vaccine against the coronavirus is gaining momentum. According to a survey, half of citizens doubt the vaccine. A federal initiative has even been launched to prevent the idea of ​​a “covid passport”

Initiators :

Richard Koller is a computer scientist close to the UDC. He was secretary general of the Lucerne cantonal section, before being dismissed for having launched an initiative against the free movement of people in competition with that of the national party. He wanted to protect the jobs of older people in the labor market.

Also a computer scientist, Charly Pache was a candidate for the parliament of the city of Bern on list 13, that of the Greens of Mayor Alec von Graffenried. “A nature lover, pacifist and idealist who wants to improve the world”, he defines himself. After the introduction of the biometric passport, he became very critical of the authorities. This former member of the Pirate Party advocates an election of the National Council by lot, so that citizens of all walks of life can sit there.

Prevent a “covid passport”

What can bring these two poles apart from the political spectrum? Both are members of the initiative committee “Stop compulsory vaccination”, whose collection of signatures began on December 1. This committee wants to complete article 10 of the Federal Constitution by specifying that “everyone has the right to physical and mental integrity”. Further, he specifies that the refusal of a vaccine “must not lead to social or professional disadvantages for the persons concerned”.

Source : Le Temps.ch

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Facebook Comments

Laisser un commentaire