Souvenirs : Dupont-Aignan provoque un esclandre sur Canal Plus

Spread the love

Le candidat de Debout la République à l’Elysée a déclenché les réactions indignées des animateurs du “Grand journal” de Canal+, vendredi, en s’attaquant aux “éditorialistes de bazar”.

Cette vidéo qui remonte à 2012 met en avant le candidat qui on le sait n’a pas sa langue dans sa poche. Un souvenir médiatique que je désirais partager. (ndlr)

Le candidat de Debout la République à l’Elysée Nicolas Dupont-Aignan s’en est pris vendredi 13 avril aux “éditorialistes de bazar” lors du “Grand journal” de Canal+, espérant “s’en débarrasser un jour”, ce qui a provoqué les réactions indignées d’Ariane Massenet, Michel Denisot et Jean-Michel Aphatie, les animateurs de l’émission.

Crédit vidéo : Canal plus France

Selon une source non vérifiée, le salaire de certains journalistes :

Tous ces journalistes se gardent bien de parler de leurs avantages fiscaux.

Au-delà de 3 mois de présence les journalistes ont droit à la totalité de la rémunération mensuelle pendant 3 mois,
directement liés à l’accident du travail ou à la maladie professionnelle, l’intégralité de leur rémunération dans la limite de 2 ans

En France tous les salariés sont exonérés d’impôt sur 10% de leurs revenus

En France tous les journalistes ont droit depuis 1934 à une exonération supplémentaire de 30 % (avec un plafond) qui s’additionne aux 10%.

En 1996, un premier ministre a osé tirer un trait sur certaines niches !

Une profession va particulièrement se plaindre « LES JOURNALISTES».

Alain LAMBERT ex-rapporteur du budget au Sénat se souvient : « De la hargne de journalistes et de la trouille des politiques ».
Le premier ministre de l’époque avait tenu bon, mais il avait accepté une première concession à la profession : la création d’un fonds budgétaire pour compenser la hausse d’impôt que subiront les journalistes.

42.500 journalistes bénéficieront de cet avantage.

Quand on pense que le gouvernement a défiscalisé les heures supplémentaires pour les ouvriers et employés !…
Savez-vous que des proches des journalistes, (qui ne sont pas journalistes) se déclarent journalistes sans carte de presse.

Et maintenant des journalistes de l’audiovisuel ont demandé un abattement supplémentaire de 10 % pour des frais esthétiques ET PENDANT CE TEMPS , LES RETRAITES SE FONT PONCTIONNER DE 1,7% DE CSG EN PLUS !

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire