SDF : Dégage sale crevure, déchet de l’humanité… (Triste société)

Spread the love

Traduction de cette image :

Dégage toi le devenu paria, ta seule présence, la seule vision de ta misère existentielle constitue en soit une “Atteinte à l’ordre public sur la voirie…” et la milice viendra te déloger par la force. Toi le personnage pestilentiel, tu ne mérites plus le droit d’accès au panthéon consumériste, tu n’es plus digne pour cela, alors va crever ailleurs sale chien et surtout en silence et loin de nos yeux…

Merci à la société “Monoprix” pour ce message Clair et Net !

Vidéo : Que vont-ils encore inventer ?

Une réflexion sur “SDF : Dégage sale crevure, déchet de l’humanité… (Triste société)

  1. Thierry Theller dit :

    C’est fou, c’est même affolant ce qu’il peut y avoir de “like” au balcon du voyeurisme gratuit et de l’indifférence sociale.

    Serait-il donc vraisemblable que les êtres humains ne se surpassent que dans la perspective d’une attaque sans risque pour leur ego ? Etrange, non ?

    En revanche, quand les supermarchés leur balancent entre les gencives une auge baptisée “Caddy” et garnie d’aliments industriels : « vus à la TV » ou un tantinet frelatés, n’est-il pas tout aussi étrange de les voir se bousculer aux portillons de l’extase boulimique, de l’obésité programmée avec, en prime, de superbes et futures pathologies oncologiques ?

    Tellement étrange, d’ailleurs, que le bien veillant Monsanto soi-même, en reste interdit… de stupeur !

    Quant aux autres, les faibles, les “pouilleux”, les déchétariens, qu’ils soient de Toulouse ou de nulle part, eh bien, ils n’ont qu’à se débrouiller seuls. Tout seuls !

    D’ailleurs, tous ces “gratuivores “, ne voient-ils pas qu’ils encombrent et empiètent sur notre territoire nourricier. Et, surtout, qu’ils commencent sérieusement à nous taper sur l’haricot… à nous peler le moral et à nous saper l’appétit ?

    Au reste, Monsanto ou pas, frelatée ou non, la bouffe c’est sacré. Non mais des fois !
    Bonne année, M. le maire.

Laisser un commentaire