Science & Vie : Protection environnementale

Spread the love

Genève :

Les gardes de l’environnement ont entrepris une action inédite pour assurer le sauvetage d’un jeune lynx devenu orphelin à Genève !

Chaffrou, un jeune lynx orphelin découvert à Dardagny en 2016, a survécu grâce à l’intervention des gardes de l’environnement. Il arpente désormais les Alpes occidentales.

Au début de l’automne 2016, un lynx et son petit sont signalés à Dardagny. Peu après, la mère disparaît. A huit mois, le bébé lynx est trop jeune pour survivre seul. Les gardes de l’environnement se sont alors trouvés face à un dilemme.

«Soit on le laissait, ce qui le condamnait, soit on le capturait pour le mettre dans un centre de soins avec le risque de l’habituer à l’homme», a indiqué vendredi Alain Rauss, responsable des gardes de l’environnement. Ces spécialistes ont finalement misé sur une nouvelle technique jamais encore utilisée.

Chevreuils et sangliers

Après avoir obtenu l’accord de la Confédération indispensable pour cette espèce protégée, les gardes de l’environnement ont déposé des carcasses de gibier près de l’endroit où le jeune avait été vu. «Principalement des chevreuils tués sur les routes et quelques sangliers», a précisé M.Rauss.

«Ce n’était pas gagné, car les lynx ne mangent normalement que ce qu’ils tuent», a ajouté le spécialiste. Mais la technique a fonctionné. Peu de temps après, des pièges photographiques ont enregistré le jeune lynx qui mangeait. Juste avant Noël, l’animal est vu une dernière fois. Puis plus rien pendant des semaines, laissant craindre le pire.

Animal territorial

Mais le petit orphelin est repéré et identifié juste avant l’été grâce aux tâches de son pelage au sud du Vuache et ensuite en Isère, en Chartreuse et en Savoie. En tant qu’animal territorial, le lynx peut parcourir de grandes distances pour ne pas empiéter sur la zone d’un autre lynx, a précisé M.Rauss.

La collaboration entre les spécialistes genevois et français a permis de reconstituer la belle histoire du jeune orphelin des rives de l’Allondon qui a été baptisé Chaffrou par les Français. Ce sauvetage inédit fait l’objet d’un petit film diffusé vendredi par le département du territoire sur les réseaux sociaux.

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire