Santé publique : Monsanto rémunère des scientifiques afin de sous-estimer la toxicité de leurs produits

Spread the love

Mensonges, lobbying et pots de vin bienvenue dans le monde merveilleux des multinationales et le cas présent, celui de la firme Monsanto.

Alors qu’un vote concernant la prolongation du Glyphosate tarde à arriver au sein de l’UE, une enquête révèle que le géant de l’agrochimie, Monsanto,  ne recule devant rien pour arriver à ses fins.

C’est tout un système de corruption et de trafic d’influence qui éclate au grand jour. On parle ici des faux avis scientifiques sur les produits de la firme. Ce qui est gravissime c’est dans le but de faire toujours plus de profits, Monsanto n’hésite pas à mettre en danger la santé de toute la planète.

Cancers, perturbations hormonales etc… qu’importe, la firme n’a qu’une seule ambition, accroitre ses profits et tant pis si cela doit briser des vies. Pour cacher les dangers de ses produits pesticides, Monsanto n’a pas hésité à rémunérer des scientifiques pour contrebalancer sa réputation de pollueur et d’empoisonneur.

La firme recourait à des auteurs fantômes, une équipe du géant américain rédige des notes de synthèse où les produits commercialisés sont présenté comme efficaces et surtout inoffensifs, les notes sont ensuite soumises à des scientifiques non affiliés officiellement à la firme pour qu’ils signent et endossent l’article publié dans des revues spécialisées.

Monsanto achète donc sa réputation afin d’obtenir les agréments nécessaires pour vendre ses produits.

Il s’agit d’une corruption générale au niveau de cette entreprise qui est Monsanto, c’est une véritable pieuvre qui est à la fois achète des experts et qui menace même des experts de procès. Monsanto menace d’attaquer en justice la commission européenne si celle-ci n’homologue pas le Glyphosate qui est la substance active la plus vendue au monde. Les multinationales ont pris le pouvoir !

Facebook Comments

Laisser un commentaire