Rage de dents, opération, antibiotiques et effets secondaires

Spread the love

Qui n’a pas connu cet épisode on ne peut plus désagréable qui vous réveille la nuit ou qui vous titille la moindre de vos pensées en vous harcelant de par ses douleurs lancinantes ? Je veux parler d’une bonne rage de dents, abcès dentaire et tout ce qui va avec.

C’est mon cas en ce moment :

Suite à des douleur insupportable j’ai  été voir un dentiste qui m’a reçu en urgence avec au final, l’ordonnance et la facture qui vont avec. En Suisse, il n’y a pas d’assurance sociale qui couvre les problèmes dentaires ce qui à mon avis est un “Nocence”, les dents faisant partie de la santé basique. “Business is business” bref…

Je suis donc passé à la caisse et me conformant aux ordres du médecin, j’ai commencé à suivre le programme médicamenteux prescrit à savoir : deux fois par jour, avant les repas du matin et du soir, la prise d’un antibiotique : “Amoxi-Mepha” et ce, durant 5 jours.

Effets secondaires : Troubles digestifs tels qu’indigestion, nausées ou diarrhées, des réactions telles que vomissement, envies de vomir, douleurs au ventre, perte d’appétit, ballonnement et inflammation de la langue ou de la muqueuse buccale peuvent également survenir etc…

Après avoir ingurgité deux de ces cachets, mon appareil gastrique c’est révolté et sans vous mentir, toutes les 20 minutes, je me retrouvais maître du trône.

Ce soir et fidèle à ma ligne de conduite avant le repas, je me suis accordé un petit apéritif composé de deux doigts de Wisky (J&B) noyés dans un peut de soda et vous n’allez pas me croire : 15 minutes après la première gorgée de ce breuvage que je considère désormais comme étant magique, les effets secondaires de ce médicament censé me protéger avaient disparu.

Je ne vous suggère pas de faire la même chose mon métabolisme n’étant pas le vôtre mais je vous suggère ce pendant de vous poser la question.

Un médicament qui est censé vous protéger d’un côté vous empoisonne de l’autre.

L’occasion idéale pour vous rappeler des bienfaits des bactériophages, les virus mangeurs de bactéries.

Les bactéries résistantes aux antibiotiques pourraient causer dix millions de morts par an d’ici 2050. Face à l’urgence, on redécouvre les phages, des virus tueurs de bactéries. Des médecins les utilisent en France et en Belgique, mais pas en Suisse..

La phagothérapie représente un espoir sérieux et une alternative aux antibiotiques y compris en médecine vétérinaire, dans l’élevage par exemple ; et même dans les cultures, un phage contrôle le “feu bactérien” plutôt que des pesticides toxiques. Cela fait rêver mais c’est possible.

La phagothérapie est une technologie qui a fait ses preuves et qui sera utilisée par la médecine de demain. Il est alors  incontestable de dire qu’il s’agit là non pas de la solution mais d’une solution à l’instar des antibiotiques auxquels des bactéries telles que la mucoviscidose résistent et la médecine traditionnelle ne l’utilise pas encore. Il y a de quoi se poser des questions.” (ndlr.)

Merci à la RTS (Radio Télévision Suisse) et à toute l’équipe du magazine santé “36.9” pour ce reportage passionnant.

G.S /Finalscape

Sur VK :

Sur Youtube :

Facebook Comments

Laisser un commentaire