Radiofréquences : bon gré malgré la 5 G est là et plus rien n’y fera

Spread the love

Mise à jour : Samedi 25 avril 2020 – 19:23 –

 Radiofréquences : bon gré malgré la 5 G est là et plus rien n’y fera

“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.”

Albert Einstein

Selon des experts, les impacts sur notre santé et l’environnement pourraient êtres multiples :

  • Augmentation du risque de cancers.
  • Stress cellulaire.
  • Dommages génétiques.
  • Changements structurels et fonctionnels du système reproducteur.
  • Déficits d’apprentissage et de mémoire.
  • Troubles neurologiques et des répercutions négatives sur le bien-être général des humains.

Les dommages vont bien au delà de l’espèce humaine ; la technologie 5 G pourrait mettre la santé de notre planète en danger. Plusieurs études on démontré les effets néfastes des radiofréquences sur la végétation. Des recherches américaines ont prouvé que la mortalité précoce de certains peupliers du Colorado (USA) était due aux radiofréquences qui nécrosaient les feuilles. Une autre étude, arménienne cette fois-ci a démontré que ces rayonnement électromagnétiques provoquaient une réaction de stress qui endommagent les cellules de pousses de blé.

L’irradiation des plantes est une mauvaise nouvelle pour la faune de la planète mais c’est également une mauvaise nouvelle pour nous. Elle pourrait contaminer notre approvisionnement alimentaire.

La 5 G pourrait également menacer la faune. Selon plusieurs rapports publiés au cours des deux dernières décennies, les rayonnements micro-ondes de faible intensité nuisent déjà à la santé des oiseaux et des abeilles. Ils chassent les oiseaux de leurs nids, causent la détérioration des problèmes de locomotion et une diminution de la survie.

Face aux nombreuses alertes sanitaires et environnementales lancées par les scientifiques, les incertitudes se font de plus en plus grandes autour de la 5 G.

Texte tiré de la vidéo

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Facebook Comments

Laisser un commentaire