Quantitative easing ou planche à billets : Entre 2007 et 2016, l’Espagne a émis 12.10 euros de dette pour pour la création de 1 euro de PIB

Spread the love

Olivier Delamarche:

Olivier Delamarche, né en 1966, est un analyste financier, président-fondateur de la société de gestion de portefeuille Platinium Gestion. Il est spécialisé en analyse macro-économique et gestion de portefeuille.

Il a débuté sa carrière aux côtés de Jean Borjeix, en qualité d’analyste chez Pinatton France. Il a ensuite assuré des fonctions de sales et trader fonds propres chez Pinatton puis chez Wargny et enfin chez Leven. Il crée la Sicav Platinium France en 2004 et Platinium Gestion en 2005 avec Jean Borjeix.

Il est réputé depuis 2009 pour ses interventions de “super-bear” sur la station de radio/chaîne de télévision BFM Business, interventions jugées ordinairement d’un pessimisme catastrophiste. Avec Philippe Béchade, dont les analyses sont assez proches, il fait partie des analystes considérés comme “hétérodoxes”.

Il critique régulièrement l’interventionnisme des banques centrales, l’expansion sans fin des dettes publiques. Il prédit “un défaut de paiement généralisé sur la dette de tous les États”. Il dénonce le too big to fail qui prévaut dans le monde financier : >>>

Olivier Delamarche :

“L’issue de tout ça, c’est quoi ? L’issue, c’est la fuite devant la monnaie ! Ça veut dire que vous aurez à un moment une chute de la valeur de votre monnaie. Alors, on peut appeler cela de l’hyperinflation, et cela signifie que tout d’un coup les gens vont s’apercevoir que derrière y a rien.

Quand on vous tend un billet de 50 euros, c’est uniquement de la confiance… C’est à dire qu’on vous dit, 50€ ça vaut ça… C’est uniquement de la confiance et la confiance, c’est binaire. C’est 1 ou 0. Soit vous avez confiance, soit vous n’avez pas confiance. Donc, le jour où vous n’avez plus confiance, la monnaie, les petits billets, ça vaut ZÉRO !

Donc si vous voulez éviter ce genre de plaisanterie et c’est ce qu’on connu les argentins y a 15 ans, ce n’est pas si lointain que ça… Ce n’est pas quelque chose qui n’arrive jamais.[…]

Donc attention, ça se finira mal. Et ça se finira par les monnaies et si ça se finit par les monnaies, je vous rappelle que la monnaie libelle tous vos actifs. […] Or quand vous avez un krach monétaire vous faites quoi ? Vous achetez de l’or !

Facebook Comments

Laisser un commentaire