Privatisation de la SNCF, on vous arnaque et on vous ment !

Spread the love

“La privatisation de la SNCF que met en place macron est une vaste escroquerie, et voici pourquoi” 

Analysons la stratégie employée :

Focaliser notre attention sur le statut des cheminots, qui paraît-il, seraient des ultra privilégiés. Il s’agit d’une stratégie très perfide car le vrai sujet ce n’est pas leur statut, ils servent simplement de hameçon pour nous faire avaler la totalité de la réforme qui va tous nous pénaliser ; car quoi que l’on pense de leurs avantages, et même si l’on estime qu’ils sont trop élevés, je rappelle qu’ils seront toujours infiniment inférieurs à ceux dont disposent les ministres et les conseillers qui décident de ces privatisations et qui jettent aujourd’hui les cheminots à la vindicte populaire.

Ce sont les plus grands profiteurs qui nous donnent des leçons de morale et qui surtout nous opposent les uns aux autres. Car au fond, le problème, ce n’est pas que les avantages des cheminots soient trop grands, le vrai problème, c’est que les acquis sociaux de tous les autres, de nous tous, sont en train de fondre comme neige au soleil depuis plusieurs décennies.

On a voté pour des gens qui nous ont jetés dans la jungle de la mondialisation, les mains attachées dans le dos. L’Etat nous protège de moins en moins, c’est un fait. Et si l’on continue d’accepter docilement cette logique ultra- libérale comme Macron le souhaiterait, la suite c’est quoi ?

La suite, elle est dans la vidéo.

Facebook Comments

Une réflexion sur “Privatisation de la SNCF, on vous arnaque et on vous ment !

  1. Thierry Theller dit :

    Ultra privilégiés ? Où ça ? Sur le trottoir ? Dans les cordes ?
    Sur des civières ? A la morgue ?

    A propos de la liberté de parole, l’expression “mettre entre parenthèses” a perdue toute signification. Aujourd’hui, on ne met plus entre parenthèses. On pérore, on dévaste et on cogne…

    Aujourd’hui, le bourre-pif d'”En Marche” semble bien tenir le haut du pavé.

    Doit-on applaudir ???

Laisser un commentaire