Politique : Les brigands sont au pouvoir

Spread the love

Agnès Saal, haut fonctionnaire, jugée puis condamnée en 2015 pour détournement de fonds public  avec 3 mois de prison avec sursis, 4’500 € d’amende, 3’000 € de dommages-intérêts ainsi que 6 mois de suspension.

Elle a été ensuite réintégrée puis promue. D’une part, on la nomme haut fonctionnaire de plus, on la nomme rétroactivement pour avoir une promotion financière qui élève son salaire à plus de 6’000 €, cela lui permettant de bénéficier d’une retraite plus élevée.

Cela démontre l’environnement d’Emmanuel Macron dans lequel de nombreuses personnes sont inquiétées puis ni vu, ni connu reviennent au pouvoir sur la pointe des pieds. C’est ce que l’on appelle la politique de l’ancien monde, celle  des copains et des coquins.

Stéphane Guibert / Finalscape

Facebook Comments

Laisser un commentaire