Philosophie : Entre la naissance et la mort, et si le pire c’était la vie ?

Spread the love

Source de l’image

Je me suis réveillé ce matin en me disant

“Quelle chance j’ai d’être en vie”

De mon côté d’européen et de nationalité Suisse, c’est clair. Quelle chance de ne pas être né en Syrie ou à Gaza par exemple où les bombes font partie du lot quotidien de ces civils qui n’ont rien demandé d’autre hormis le droit de vivre sereinement.

Entre la naissance et la mort, une étape plus ou moins longue ou plus ou moins courte en fonction de la destinée de chacun et que l’on appelle la vie est finalement un point d’interrogation pour moi.

La vie est-elle un cadeau ou un fardeau ?

Si Dieu, Allah, bouddha ou quel qu’il soit était juste alors pourquoi accepterait-il l’enfant d’un prince et du même coup, celui d’un bidonville ?

Couler une vie tranquille ou faire face à des maladies chroniques durant toute son existence, où est la justice dans tout cela ?

Alors je me pose la question : Et si la vie était une épreuve de compassion pour les uns et une épreuve de repenti pour les autres ?

La vie aurait-elle tant à nous apprendre !

Stéphane Guibert / FinalscapeTous pour la vérité / Anonymiss / VK

Enigma : Return to innocence

L’expérience interdite : Extrait

Facebook Comments

Laisser un commentaire