Nous vivons dans un monde d’illusions fabriquées par la publicité et contrôlées par des micro bulles appelées réseaux sociaux

Spread the love

Nous vivons dans un monde construit sur des mirages, on nous vend de l’émotion comprimée, on nous mène une guerre psychologique grâce à la publicité, on nous sert des produits altérant notre psychisme, ils génèrent des micro bulles contrôlables qu’ils appellent “les réseaux sociaux”

Nos logements portent tous la griffe de grands groupes assis sur un gros tas de chiffres fictifs en perpétuel mouvement sur des écrans numériques qui nous hypnotisent.

L’humanité se meurt dans l’indifférence ou l’ignorance totale. Nous sommes arrivés au croisement de chemins ou deux possibilités nous sont offertes :

Prendre la voie qui nous mène dans le gouffre ou se mêlent la mort, la souffrance, la haine, le chaos total ou celle qui nous mène à un réveil général et à une insurrection globale.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

“De même que le commandement de ne pas tuer pose une limite claire pour assurer la valeur de la vie humaine, aujourd’hui nous devons dire non à une économie de la disparité sociale et de l’exclusion.

Nous avons mis en route une culture du déchet. Il ne s’agit plus simplement du phénomène de l’exploitation et de l’oppression mais de quelque chose de nouveau avec l’exclusion et touché dans sa racine même l’appartenance de la société dans laquelle on vit.

L’exclut ne se situe plus dans les bas fonds, dans les périphéries, il est en dehors. Les exclus ne sont plus des exploités mais des déchets. ”

Paroles du pape François

Entrevue avec jean Ziegler sur son livre “Chemins d’espérance

Facebook Comments

Laisser un commentaire