Nous sommes dans un régime qui ne veut pas dire son nom : Le capitalisme

Spread the love

Source de l’image

Nous sommes dans un régime qui ne veut pas dire son nom : Le capitalisme

Aude Lancelin reçoit Alain Deneault, philosophe québécois, auteur de “La Médiocratie” et “Le totalitarisme pervers”.

Le capitalisme est le mot que l’on utilise pas ou du moins pas suffisamment. Si on faisait simplement admettre que notre régime est fondamentalement capitaliste, on réglerait beaucoup de choses d’un point de vue même mental, du point de vue des affects et du point de vue de la pensée.

Si les Républicains, ici, s’appelaient les Capitalistes, ça serait plus clair. Si la République en marche, s’appelait le Capital en marche, si le parti Socialiste s’appelait les Socio-capitalistes, ça serait clair. Et on comprendrait que l’on est dans un régime, qui a pour visée fondamentale, de par ses institutions, son organisation discursive, ses institutions judiciaires, son cadre universitaire, on comprendrait que tout est dédié à la croissance du capital, du capital de ceux qui en ont.

Tout est dit dans cette vidéo.

Lorsque l’on est privé de tout, on ne peut qu’espérer que les choses s’améliorent alors que lorsque l’on a tout, on ne peut que craindre de tout perdre. Voilà pourquoi cette guerre cannibale entre les pauvres et les riches depuis des siècles et voilà aussi pourquoi aujourd’hui le Capitalisme s’accroche autant en ne cachant même plus son jeu car il sent le vent de révolte qui se lève et la tempête qui va s’abattre sur lui.

Stéphane Guibert

L’intégral sur Youtube

Facebook Comments

Laisser un commentaire