À Moscou, un avion de ligne prend feu lors de l’atterrissage d’urgence, faisant 41 morts

Spread the love

Seules 37 personnes ont survécu le 5 mai dans l’incendie qui s’est déclaré à bord d’un avion de ligne de la compagnie russe Aeroflot qui a dû retourner d’urgence à l’aéroport de Moscou-Cheremetievo 28 minutes après son décollage, selon les données communiquées par le Comité d’enquête de Russie.

Un Sukhoi Superjet 100 de la compagnie aérienne russe Aeroflot avec 78 personnes à son bord a demandé d’atterrir d’urgence peu après son décollage de l’aéroport de Moscou-Cheremetievo, informant de l’existence de problèmes de communication.

Or, en atterrissant sur la piste 28 minutes après son décollage, l’appareil a pris feu.

Si, dans un premier temps, une source au sein de l’Agence fédérale du transport aérien (Rosaviatsiya) faisait état de six blessés, ce bilan a été révisé à plusieurs reprises. D’après les récentes données du Comité d’enquête de Russie, 41 personnes ont péri dans la catastrophe. D’après la ministre russe de la Santé publique 6 autres personnes ont été hospitalisées, dont 3 dans un état grave.

L’appareil central du Comité d’enquête a été chargé d’établir les causes de la tragédie.

Juste après la tragédie, une source au sein de Rosaviatsia avait communiqué à l’agence Sputnik que l’atterrissage avait été décidé après que l’appareil a pris feu. Par la suite, cette information n’a pas trouvé de confirmation.

Facebook Comments

Laisser un commentaire