Médias : La fin des guignols, la fin du service public, tout cela suit une logique implacable

Spread the love

La fin des Guignols sur Canal + peut se comparer à la fin du service public en France. Retour sur les prémisses d’une catastrophe sociale qui se dessine depuis plus d’un demi siècle.

Selon Bruno Gaccio, humoriste et producteur, on peu comparer la fin des Guignols de l’info à la fin du service public en France, il s’agit d’une méthode qui existe depuis toujours. Quand on veut qu’un service public devienne privé on le désorganise. Pour cela Il faut de l’argent et du temps et il se trouve que l’actionnaire de canal en a et qu’à l’État, quand ils veulent tuer un service public, ils ont des décennies pour le faire.

Pour l’hôpital, ça prendra du temps mais ils vont y arriver, la sécurité sociale, ils vont y arriver, la SNCF, ils vont y arriver, l’énergie … Ils vont arriver à tout.

Et à la question pourquoi ne pas produire les Guignols sur un autre média :

Hors mis l’aspect financier, c’est pour des questions de droits et que ces derniers ont été verrouillés par l’actionnaire de Canal + qui a également racheté la boîte qui fabrique le latex nécessaire à la fabrication des marionnettes, il est donc impossible d’en produire de nouvelles.

Stéphane Guibert

Facebook Comments

Laisser un commentaire