Marc Granié, ancien CRS de l’Élysée témoigne à visage découvert sur les criminels au pouvoir

Spread the love

Lors de la seconde guerre mondiale alors que le régime de Vichy était au pouvoir on qualifiait les résistants de terroristes. Aujourd’hui, ils sont élevés au rang de héros de la nation. La France vit en ce moment des heures très graves qui s’inscriront dans son histoire.

G.S

Dernière minute : Selon Eric-Régis Fiorile, Porte parolle du CNT (Conseil National de Transition), Marc Granié vient d’être interné à l’hôpital Henry Ey, avenue de Choisy dans le 13ème arrondissement.

DERNIÈRE MINUTE : MARC GRANIE MIS EN GARDE A VUE !

“Un document vidéo avec des révélations à couper le souffle ! A voir absolument, avec les réserves de vérification habituelles que chacun se doit de faire. Mais si l’identité de cet homme est avérée, alors nous pouvons saluer son courage exceptionnel. Il y a encore des hommes dans ce pays.”

Marc Granier ancien CRS de l’Élysée fait des révélations époustouflantes sur beaucoup d’événements dramatiques survenus en France et dont les versions officielles sont constamment égratignées par celles et ceux que les médias mainstream désignent comme des “théoriciens du complot.”

Voici en résumé les propos tenus dans la vidéo.

Marc Granié cite notamment les assassinats de plusieurs hauts fonctionnaires français, celui de Coluche à qui le gouvernement de l’époque avait proposé la légion d’honneur etc… De ces policiers qui se suicident dans des circonstances étranges.

l’affaire Merah : Il faut savoir que les américains l’avait intercepté dans le pays où il s’entrainait pour le djihad, qu’après cette interpellation, les autorités américaines ont contacté la France qui a répondu : “Laissez-le”. Monsieur Merah était un agent qui travaillait pour la France et qui par la suite fut assassiné.

“Je n’ai pas donné de précisions concernant mes tentatives d’homicides maquillées en suicides ; elles sont toutes écrites, elles sont toutes minutées, avec les acteurs de ces complots et je j’ai apporté toutes ces informations à l’ambassade de Russie où j’ai été très bien reçu. Si il devait m’arriver quelque chose, il suffirait de demander à l’Ambassade de Russie pour les divulguer au grand public.”

Ces informations ont été également confiées au CNT (Conseil National de Transition)

Le 5 mai, une tentative d’offrir au peuple français la possibilité de sortir de cette gabegie politico-financière devenue aujourd’hui institutionnelle est organisée par le CNT.  L’ancien CRS donne des conseils à ces collègues en activité :

“Le 5 mai 2018 nous nous rassemblons, des généraux de l’armée, des généraux de la gendarmerie, des hauts fonctionnaires de police, des hauts magistrats qui individuellement ne peuvent rien faire et ils savent que les traitres à la Nation nous envoient dans le mur ; si le 5 mai nous ne réussissons pas, nous ne pourrons plus jamais revenir en arrière. Je leur dit, à mes collègues policiers, gendarmes et militaires, ce jour du 5 mai n’allez pas sur Paris…”

Stéphane Guibert

Facebook Comments

Une réflexion sur “Marc Granié, ancien CRS de l’Élysée témoigne à visage découvert sur les criminels au pouvoir

  1. Thierry Theller dit :

    Qui dira aux petits ducs de la gaudriole démagogique, destinée au menu fretin populaire, qu’ils viennent de commettre leur première bourde.

    En effet, s’en prendre à un homme d’honneur comme Marc Garnié, et, -méthode bolchevik-, l’envoyer sans façons entre quatre murs capitonnés, relève de la plus pure tradition soviétique. Ce qui démontre, si besoin était, la considérable épaisseur de leur QI démocratique.

    Résultat: le 5 mai, c’est-à-dire demain, l’Elysée risque de se révéler trop petit pour accueillir toute la grogne souveraine d’une foule déterminée à reconquérir ses droits les plus élémentaires.

    Dès lors, on peut parier sans grand risque, qu’il est fortement probable que la gratitude du macronaniste de service, un certain Emmanuel, leur soit d’ores et déjà… acquise.

    Moralité, hier comme aujourd’hui, ce sont toujours les collabos eux-mêmes qui écrivent leur destin…

    Vous avez dit auto punition ?

Laisser un commentaire