Macron discrédité par le petit journal de canal et François Asselineau

Spread the love

A l’approche des élections soyez très, très attentif aux différents messages publicitaires de celles et ceux qui se présentent devant vous essayant de vous les faire gober.

Si j’étais citoyen français, je pense que quatre choix se présenteraient à moi, choix que je ne cite pas dans l’ordre de mes préférences afin de ne pas influencer celles et ceux qui lisent ces lignes.

Trois politiciens qui par leur parcours atypique se distinguent du gratin habituel qui finalement ne propose globalement qu’un seul et même programme et dont seul l’emballage comporte des nuances; sans parler du vote blanc qui, si pris en considération par le système électoral français, remettrait fréquemment en question le résultat des élections.

Macron, banquier de Rothschild au poste de ministre des finances se présente à la présidentielle de 2017.

Déjà, comment un  banquier peut-il diriger un pays sans être d’avantage à l’écoute de ses amies les banques plutôt que du peuple qui a été méprisé tout au long du mandat de François Hollande ? N’oublions pas que durant ces cinq dernières années, non seulement un banquier de Rothschild a été nommé à la tête des finances de la France mais aussi et surtout, Hollande avait à ses côtés une ancienne prédatrice de la City de Londres en guise de conseillère financière.

Pas besoin d’avoir son Bac  pour se rendre compte que la finance qui je le rappelle était l’ennemie de Hollande a détruit en l’espace d’un quinquennat l’économie du pays, a réduit pour ainsi dire à néant le système social français et a réussi par le biais d’un état d’urgence permanent (le patriot act à la française) à instaurer une démocratie totalitaire qui frôle la dictature.

Pour terminer, le clip que propose Macron aux français est faux de la première  à la dernière image.

Le petit journal de Canal plus suivi de l’intervention de François Asselineau discréditent totalement cette propagande mensongère.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Facebook Comments

2 réflexions sur “Macron discrédité par le petit journal de canal et François Asselineau

  1. Thierry Theller dit :

    Yann Blanc dit : « Pour le lien vers le vote blanc, il faut savoir qu’il y a un candidat du vote blanc aux présidentielles. » 25 janvier 2017 à 16 h 51 min

    On pourrait déjà commencer par faire observer que, dans le contexte des prochaines élections présidentielles, chacun des « prétendants » au fauteuil élyséen actuellement en lice, s’alimentent exactement au même râtelier que tous les « poneys » des nouvelles écuries d’Augias mondialistes.
    Or, personne n’ignore que ces écuries ont été mises en place par des gargotiers d’arrière-cuisines ; aussi peu ragoûtants que des préposés à l’équarrissage de bêtes d’embouches impropres à la consommation humaine.

    En période électorale, il est donc urgent pour les électeurs Français de se poser cette simple question : qui consomme quoi ?
    C’est-à-dire, sur le sol glissant d’un abattoir aux aspirations nationales : savoir qui est encore véritablement disposé à placer dans une même urne, les bulletins de sa future participation à des jeux de bonneteaux frauduleux, de bowlings bilderbergiens et autres jeux de massacres démocratiques…
    Et, partant, à aliéner son avenir : en avalant, sans broncher, une invraisemblable quantité de boniments avariés, aussi liberticides que nauséabonds.

    N’est-ce pas, M.M les bookmakeurs politiques du « nia nia nia » racoleur ?
    Booouh !… Regardez donc voir ce qu’il est en train d’advenir de vos beaux fauteuils en peau de mensonge véritable…
    Ne dirait-on pas des strapontins en fin de carrière ?… À l’exemple de vos habituels « gnagnaneries » électoralistes qui, même distribués à vos contemporains les moins doués, sont aujourd’hui en train de faire pschitt.
    C’est vous dire le degré de répulsion que vous leur inspirez aujourd’hui…

    Reste encore à connaître, question cruciale, le poids de la pierre politique que les Français vont choisir pour la balancer dans la marre aux canards boiteux et aux poissons morts que, de Goldman Sachs à Rothschild, en passant par Rockefeller, nos principaux prédateurs politiques, tous au service de la puissance financière apatride, s’apprêtent à nous vendre.

  2. Yann Blanc dit :

    Pour le lien vers le vote blanc, il faut savoir qu’il y a un candidat du vote blanc aux présidentielles, voir sur http://www.parti-du-vote-blanc.fr/presidentielles-2017-candidat-blanc/

Laisser un commentaire