Loi anti-fake news et pensée unique, à un jet de pierre du totalitarisme

Spread the love

Connaissez-vous le Jefta (Japan-UE Free Trade Agreement) ? Il s’agit d’un accord de libre échange passé entre le Japon et l’Union européenne. Ce traité n’est pas le sujet de ce billet bien qu’il en soit à l’origine.

Cet accord a été signé entre Jean-Claude Juncker et l’administration japonaise. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’avant la signature de ce traité, le président de la commission européenne ne c’est concerté auprès d’aucun député européen.

L’accord signé, le député Younous Omarjee, indigné, tweete et dénonce cela en parlant de scandale. Mais ne voilà-t-il  pas que droit derrière, une fonctionnaire du parlement européen sous couvert de chasse aux fake news lui demande de retirer son tweet. Pour le député il ne s’agit ni plus ni moins d’une immixtion considérable dans la vie politique.

Cette affaire qui concerne l’ensemble des députés européens va dans le sens d’une soumission à la pensée unique comme c’est d’ailleurs déjà le cas avec la plupart des médias mainstream. Nous nous retrouvons dans un contexte global qui tente à faire entrer l’information dans un moule.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Qu’est-ce que le Jefta (Japan-UE Free Trade Agreement) ?

Crédit  : Radio Télévision Suisse

Facebook Comments

2 réflexions sur “Loi anti-fake news et pensée unique, à un jet de pierre du totalitarisme

  1. Thierry Theller dit :

    LA DICTATURE DEMOCRATIQUE

    Le lien ci-dessous est à l’attention de ceux qui ont quelque chose entre les oreilles.
    Et surtout conscience que nous sommes au bord de l’âbime.

    http://www.libertepolitique.com/Convaincre/Dossiers-thematiques/La-dictature-democratique

  2. Thierry Theller dit :

    LE 1er PÉROREUR DE FRANCE

    Qui ignore encore que la loi anti-fake news est un dispositif politique offensif contre quiconque s’avise de contester les élucubrations mondialistes de l’UE, ainsi que celles de l’auguste majesté du bernard-l’ermite rotschildien, manœuvré en sous-main par des puissances cosmopolites dictatoriales et « endimanché » à l’Élysée par leurs soins ?

    Question : le peuple français aurait-t-il définitivement perdu le droit de vivre dans le cadre souverain de ses aspirations démocratiques ? On en doute.

    Quant à la liberté d’expression, le 1er Péroreur de France compte-t-il vraiment pouvoir indéfiniment museler la nation tout entière, la murer dans le silence, et la clouer au pilori de ses frasques totalitaires ?

    Ou, peut-être, pourquoi pas, dans une sorte d’outre-tombe nationale, essayer de la faire passer de force à la moulinette des fictions mondialistes ?
    Avec à la clé – à l’exemple de ses maîtres à penser, que Yeshayahou Leibowitz, dans la vidéo ci-dessous (46 042 vues, pour l’instant), qualifie de judéo-nazis -, un rutilant cercueil démocratique; à faire pâlir d’envie les méchants gazaouis eux-mêmes ???

    Liens : https://www.youtube.com/watch?v=wA9gfGvyijs

    C’est pourquoi, aux prochaines européennes, et sachant que la boue appelle toujours la boue, gageons qu’il y aura… comme des cacas nerveux dans l’air.

Laisser un commentaire