L’éveil : L’étrange suicide de Pierre Bérégovoy

Spread the love

L’étrange suicide de Pierre Bérégovoy : Sa lutte contre la corruption affairiste et politique n’aurait-elle pas un lien avec sa mort ?

Discours d’investiture de Pierre Bérégovoy  le 8 avril 1992 devant l’assemblée. Un an après, presque jour pour jour, et selon la version officielle, le premier ministre qui exerçait ses fonctions durant le second mandat de François Mitterrand devait se donner la mort dans la ville où il était maire, Nevers depuis mars 1983.

“La France souffre du règne de l’argent fou comme si tout s’achetait pourvu que l’on y mette le prix. Chômage, insécurité et corruption, voilà les trois fléaux qui démoralisent la société française. J’entends vider l’abcès de la corruption. Toutes les procédures seront conduites à leur terme. Si il est des dossiers qui trainent, croyez-moi sur tous les bancs de cette assemblée, ils ne traineront plus.

Croyez-vous que je prendrais la responsabilisé à de tels propos devant la représentation nationale que je respecte et devant l’opinion publique si je n’avais pas l’intention de prendre tous les engagements que j’annonce devant vous ?

Alors, je vous demande les yeux dans les yeux de m’entendre. J’ai ici une liste de personnalités dont je pourrais éventuellement vous parler.”

Pierre Bérégovoy

Combien sont-ils à avoir succombé au nom de la vérité et combien encore devront mourir dans le but d’ouvrir les yeux à une société amorphe dont l’hypnotisme médiatique dont elle est victime la conduit à sa subjugation ?

Si les termes : “amorphe” et “subjugation” vous échappent, je vous invite à consulter le dictionnaire, cela sera le premier pas qui vous conduira votre éveil.

Supputer n’est plus d’actualité car les faits : témoignage après témoignage, révélation après révélation sont désormais avérés !

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Crédit vidéo : LCP & INA

Facebook Comments

Laisser un commentaire