L’Europe sans les peuples, la vérité vraie !

Spread the love

Voilà l’histoire :

Lors du résultat du référendum Suisse sur l’adhésion du pays à L’EEE en 1992 et qui fut refusé par le peuple alors que j’étais bien jeune, je disais à mon entourage que l’Union européenne qui se dessinait était le résultat d’une Europe voulue par une oligarchie mondialiste et que ce qu’Hitler n’avait pas réussi à obtenir par la force était en train de s’accomplir par la diplomatie, j’avais vu juste.

Ma vision des choses bien que basique à l’époque, reflétait la vérité et bien que mon entourage m’ait alors catalogué de facho et de conspirationniste, le présent semble vouloir me donner raison. Voilà un pied de nez délivré à celles et ceux qui à l’époque me tournaient le dos en me traitant de protectionniste et de raciste.

Mon cercle d’amis est constitué de gens ne faisant pas partie de ma religion ni même de ma nationalité. Vous ne trouverez pas en moi un patriote irréductible bien au contraire, j’aime la différence et la pluriculturalité, je m’en nourris même.

L’Europe telle que nous la connaissons aujourd’hui est un mensonge bâti sur des promesses qui n’ont fait que le beurre de celles et ceux à qui profite le crime, celles et ceux qui se gavent de la misère des peuples.

Eh oui ! 1’000 SDF font la table d’un banquet de nantis et le déni est légion pour celles et ceux qui refusent la vérité.

Stéphane Guibert / Finalscape

Retour sur un discours mémorable remontant à 1992, celui de Philippe Seguin :

«La construction européenne se fait sans les peuples, elle se fait en catimini, elle se fait dans le secret des cabinets, dans les pénombres des commissions, dans le clair obscure des cours de justice.»

Philippe Séguin, discours de Maastricht en 1992

Discours complet

Facebook Comments

Laisser un commentaire