L’Europe, cette promesse avortée, ce mensonge éhonté, cette chimère issue de cerveaux sans scrupules

Spread the love

Lavc55.18.102

Mise à jour : samedi 27 avril 2019 – 18:54 –

Plaidoyer des pauvres

1992 : Vote suisse contre l’adhésion du pays à l’espace économique européen.

Cette année là, j’avais 30 ans et étais farouchement opposé à l’adhésion du pays à cet espace mortifère et contre-productif qu’était l’espace économique européen.

J’expliquais mon choix en disant que ce que l’Allemagne Nazie n’avait pas obtenu par les armes était en train de se réaliser sur le plan économique.

À l’époque, j’étais bien isolé. Alors que mon entourage ne rêvait que de l’abolition des frontières au nom de libertés universelles, je sentais le piège de la finance se refermer tel un étau, tel une morsure de requin ne lâchant prise sur une proie rendue facile de par sa naïveté, (le peuple).

Les promesses faites à l’époque se sont transformées au fil du temps en cauchemar, voyant les classes moyennes et défavorisées s’appauvrir inexorablement et les riches se gaver comme jamais.

Les élites inventèrent la dette afin de justifier une austérité culpabilisante nous mettant la pression et nous obligeant à concéder à des coupes budgétaires tous azimuts.

Ils amputèrent dans les aides sociales, dans les retraites, dans les services publiques et tout ce qui pouvait soulager la société du mal-être dont elle était victime. Ils supprimèrent les impôts pour les riches et parallèlement, afin de combler le manque à gagner, ils imposèrent aux pauvres toujours plus d’austérité par le biais d’impôts et de taxes inventés.

Nous arrivons au paroxysme d’une ingérence voulue par une caste de privilégiés méprisant le peuple tout en l’esclavagisant.

La vérité, c’est que ce beau projet d’une Europe sociale n’est qu’un leurre, une fiction, un mensonge se traduisant par des mouvements contestataires tels que les Gilets jaunes qui ont compris mais un peu tardivement ce qu’était l’Europe ; mais bon, mieux vaut tard que jamais.

Les choses bougent et les esprits se réveillent. Les élites l’ont bien compris et soutenus par des médias corrompus, tout ce petit monde s’applique à dire que celui qui est contre l’Europe se range dans la catégorie du “repli sur soi-même”, de “l’isolationnisme” voir même de la “xénophobie” (ben voyons !) et pour couronner le tout, ne voila-t-il pas que le sionisme éclate au grand jour. Le sionisme n’est ni une religion, ni un état, le sionisme est une idéologie faisant l’apologie du pouvoir et de la domination par l’argent ; et que va dire Macron concernant cette nouvelle doctrine ?

“L’antisionisme est la forme réinventée de l’antisémitisme”

Rappel :

Emmanuel Macron président de la France déclarait le dimanche 16 juillet 2017 :

En présence du premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, Emmanuel Macron a déclaré lors de la commémoration des 75 ans de la rafle du Vel d’Hiv, qu’il ne “céderait rien à l’antisionisme”, qui est selon lui “la forme réinventée de l’antisémitisme”.

“Nous ne céderons rien aux messages de haine, nous ne céderons rien à l’antisionisme car il est la forme réinventée de l’antisémitisme”, a promis le chef de l’État.

Plus on va de l’avant et plus je me dis que la constitution européenne va à l’encontre des intérêts des peuples. 

Si ces derniers ne votent pas dans le sens des intérêts de l’UE, on les fait revoter et si cela ne suffit pas, on y rajoute des menaces comme c’est le cas pour la Suisse en ce moment que l’UE fait chanter avec un accord cadre qui si il n’est pas signé, met l’équivalence boursière du pays en péril. Autrement dit : “Tu signes ou on te met à mort!”

L’Europe n’est autre qu’une dictature voulue par une caste de richissimes nantis qui n’ont que faire des gueux qui ne leur servent que de chair à canon.

Rappelons-nous de ce que disait Chirac contre l’Europe et qui peu de temps après retourna sa veste :

La fin des nations souveraines en Union Européenne.

  • Comment fonctionne l’Union Européenne ?
  • Qui décide des lois appliquées en UE, les peuples ont-ils leur mot à dire ?
  • D’où vient la peur du Brexit, du Frexit ?
  • Pourquoi les citoyens sont impuissants démocratiquement ?

Sur VK :

Sur Youtube :

En résumé :

l’Union européenne se construit sans les peuples ou devrais-je plutôt dire, contre les peuples. Mais l’histoire nous l’a appris, de César à Napoléon en passant par Hitler, en  bâtissant  l’Europe sans les peuples les empires s’effondrent et l’Europe actuelle ne fera pas exception à la règle.

Et pour terminer :

La différence aujourd’hui réside dans le fait que l’information circule à la vitesse de la lumière et que le peuple, plus éclairé que jamais saura débusquer l’origine du mal en se donnant les moyens de faire payer aux pourvoyeurs de centaines d’années de misère humaine, les mêmes qui sont à l’origine de la destruction de notre environnement, le juste prix de leurs actes. Les géants aux pieds d’argile vont tomber et le règne de ces familles qui imposèrent leurs règles mortifères sur des générations entières touche à sa fin.  Ce n’est qu’une question de temps. Le compte à rebours est lancé et sur l’échelle humaine, il ne leur reste que quelques centièmes de secondes.

Stéphane Guibert / Finalscape

Facebook Comments

Laisser un commentaire