Les marines de guerre française et israélienne main dans la main…

Spread the love

L’Association France-Palestine Solidarité (AFPS) dénonce le fait que «pour la 1ère fois depuis 55 ans, deux bâtiments de la marine de guerre israélienne ont participé à Toulon à des manœuvres communes avec la flotte française en présence du chef de la marine israélienne».

Une déclaration israélienne, rapportée par l’AFP, précise qu’elles ont visé à faire face à des attaques « asymétriques » venant de petits bâtiments et à « tester nos communications en vue d’une attaque commune ».

Il s’agit – estime l’AFPS – d’une “démarche inacceptable qui rompt avec la politique initiée par le général de Gaulle en 1967 et renoue avec la « fraternité d’armes » de la calamiteuse expédition coloniale de Suez en 1956. Un message particulièrement choquant à l’heure où la France se ridiculise en empêchant les petits bateaux de la flottille de la liberté de mener à bien leur mission vers Gaza”.

L’AFPS demande en effet “que signifie aujourd’hui en effet « une attaque commune » avec cette marine de guerre, qui sème la terreur de façon récurrente à Gaza en y menaçant ou attaquant chaque jour les pêcheurs ? Qu’est-il donc arrivé à la France à l’heure où Israël, encouragé par Trump, vise ouvertement l’Iran et risque de mettre toute la région à feu et à sang ?”

L’annonce de cette coopération guerrière navale France-Israël survient en outre au même moment que l’annonce du renforcement des capacités offensives de la marine de guerre israélienne, à laquelle nous avons fait écho il y a peu.

Réaction

Facebook Comments

Une réflexion sur “Les marines de guerre française et israélienne main dans la main…

  1. Thierry Theller dit :

    “MASHIAH” MACRON

    Depuis le 7 mai 2017, on le sait, “Mashiah” Macron, prophète maçonnico-yahviste stipendié de la vacuité démocratique française – et officiant zélé de la science occulte mondialiste -, est officiellement entré dans les Ordres religieux du Veau d’or de la City de Londres. Autant dire, intronisé.

    Sauf que, sans doute par confort démagogique, et surtout pour ne pas froisser la sensibilité laïcarde des hussards de la mort citoyenne, cette introduction officielle du “Mashiah” cosmopolite dans les milieux du bankstérisme international – contrôlé par le mauvais Œil maçonnique -, a été frauduleusement présentée au grand public sous une appellation populaire trompeuse.
    C’est-à-dire, un tantinet plus conforme aux vœux des groupies et autres supporters de la dépendance des nations. Des nations assujetties, depuis ce jour, à la multidémocrature liberticide d’une subversion constitutionnelle, aujourd’hui pratiquée à plein temps par un Macron des sources… vénénifères.

    L’ennui, c’est que cette conformité de façade aux attentes des susdits, réside avant tout dans le choix des mots ou, pour mieux dire, des maux : infligés à la “Roture” nationale pour cause d’insuffisance pécuniaire.

    Dans ces conditions, il était, donc, urgent de trouver un substitut nominatif pour dissimuler une authentique opération de ruse électorale, destinée à mieux duper les étourdis et les gogos.

    Or, dans cette arnaque imposée par l’oligarchie, quoi de mieux que l’emploi d’un mot galvaudé, sorti de son jus démocratique ? Par exemple, le mot « Élection (s) ». Un mot passe partout. Un mot d’apparence nettement plus hygiénique que n’importe quel autre. Un mot censé désarmer, par avance, toute contestation populaire. Un mot capable même de vaporiser des parfums de sainte-nitouche, jusqu’au au milieu des relents totalitaires dissimulés dans les arrière-boutiques pourritoculturelles des mondialistes.

    Suite à quoi, on l’a vu – les élections étant une affaire de tams-tams médiatiques -, la France a gagné le droit de se taire. Macron, lui, a gagné celui de s’asseoir dans son fauteuil de nuisances.

    Faut dire que, taillée à la mesure de la “cohérence” électoraliste, et lancée à l’adresse d’indécrottables “Croyants” macronanistes, son argumentation du type : « Un muet dit à un sourd qu’un aveugle les observe », avait de quoi séduire les plus obtus des idolâtres boboïstes.

    Aujourd’hui, “Mashiah” Macron s’en donne à cœur joie. À lui la vertu aux mains sales, à lui les guéguerres, à lui les bombinettes, à lui la marine nationale…
    Avec “Mashiah” Macron aux manettes, on le voit, c’est noël tous les jours. De gré ou de force.
    Ô enfants du monde, vous en avez de la chance ! Vos jouets sont prêts ! Vos cercueils aussi.

Laisser un commentaire