L’enfer sur terre commence par ce que nous faisons subir à ces être que nous disons aimer

Spread the love

L’être humain s’octroie dans sa magnificence et la toute puissance qu’il croit avoir sur le reste du monde le droit de qualifier tel ou tel acte lui semblant barbare, d’inhumain.

Alors vous qui mangez de sa viande tous les jours, vous qui donnez à boire à vos enfants de son lait, vous qui très directement êtes responsable de ces camps de concentration pour animaux de par la consommation que vous en faites, qu’aurez-vous à me dire après avoir visionné ces images ?

Petit préambule sur la vidéo :

Il est clair que les pratiques qui sont visibles dans la vidéo ne sont pas exercées dans tous les camps de concentration pour animaux et que les images proposées sont même extrêmes mais elles existent, d’où l’importance de les visionner.  Et si vous avez le courage de les visionner, c’est que vous avez un cœur, que ce cœur bat une fois sur deux, sur trois ou sur 4 peut-être pour ces pauvres bêtes qui n’ont rien demandé à personne et à qui l’on fait vivre l’enfer sur terre pour une nourriture qui ne nous est finalement même pas indispensable alors que sous d’autre latitudes, un enfant de moins de 10 ans meurt de faim toutes les 6 secondes.

Je ne suis pas antispéciste, je mange moi-même de la viande mais je pense que dans notre folie de consommateurs, les limites ont été amplement atteintes.

Avoir une petite pensée voir une petite prière pour remercier l’animal qui a été sacrifié et qui se se retrouve dans notre assiette serait déjà un premier pas allant vers le respect de la vie, cette  clairvoyance dont le système semble vouloir nous priver à tous prix.

Je vous invite donc à ouvrir votre cœur après avoir ouvert les yeux. Une mission essentielle à notre épanouissement et notre continuité sur cette planète.

Fin de préambule.

A toutes celles et ceux qui ne visionnent pas la vidéo et si votre lecture va jusqu’à ces lignes :

Merci pour cette lâcheté que nourrit votre déni et votre ignorance mais rassurez-vous, vous faites partie de la majorité des gens.

Ce que j’écris vous semblera certainement dur et péjoratif  mais les faits qui nous incriminent et qui s’accumulent chaque jour un peu plus ne font que me donner raison quand à notre implication et notre responsabilité dans ce qui détruit notre planète.

Que vogue la galère, nous verrons bien demain. C’est si facile !

Stéphane Guibert

Laisser un commentaire