Le symbole de la gifle : Quand il y a violence c’est que les dialogues ont été rompus c’est que la démocratie n’existe plus

Spread the love

Le 22 décembre 2016, Manuel Valls se prenait un sac de farine de la part d’un citoyen mécontent. Le 17 janvier, la farine c’est transformée en une belle gifle humiliante. Tout le gratin politico-médiatique s’est bien évidemment offusqué de cette violence atroce contre Valls ! Je ne condamne pas du tout cet acte et je vais expliquer pourquoi :

Je ne suis pas pour la violence comme mode d’action politique, bien évidemment que je suis contre la violence en démocratie. Mais… Attendez… On est pas en démocratie !

Pourquoi la violence n’est-elle pas admise en démocratie ?

Parce que le peuple a d’autres moyens de s’exprimer, par exemple le référendum d’initiative populaire, les assemblées constituantes et plein d’autres outils. La démocratie n’accepte pas la violence car elle privilégie le dialogue.

Revenons en France dans notre magnifique démocratie autoritaire ou le peuple n’a qu’un droit, celui de se taire. Il n’y a plus de dialogue. Manuel Valls s’est pris de la farine, il s’est pris une claque, Manuel Valls il s’est pris tout ça parce qu’il a coupé le dialogue. Il a utilisé six fois le 49.3 justement pour éviter le dialogue et imposer ses décisions. A l’époque de la loi travail les citoyens n’ont pas su se faire entendre par leurs députés et sont donc descendu dans la rue pour manifester et relancer le dialogue et la seule réponse que nous avons eu de la part du gouvernement ça a été les CRS armés jusqu’aux dents.

La violence du peuple elle ne vient pas seule, elle n’est qu’une réaction face à celle du pouvoir.

  • Est-ce que vous condamnez aussi la révolution de 1789 ?
  • Est-ce que vous condamnez aussi la violence qui renverse des dictateurs ?

Non ? Pourquoi ?

A l’époque, tous les médias et tous les politiciens dénonçaient aussi la violence. Si on doit en arriver à la violence et subir le mépris de nos médias et de nos politiciens pour instaurer une réelle démocratie qui nous en voudra ?

L’histoire retiendra que le peuple c’est soulevé pour ses droits et les futures générations trouveront cette violence légitime.

La vidéo :

 

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire