Le masque c’est l’incarnation du mensonge le plus absolu !

Spread the love

Vive la censure sur Youtube ! Heureusement qu’il y a VK !

Le masque c’est l’incarnation du mensonge le plus absolu !

Francis Cousin – COMMENTAIRES SUR LE GRAND MENSONGE SPECTACULAIRE DU CORONAVIRUS, LA CRISE HISTORIQUE DE LA MARCHANDISE MONDIALE ET LE RETOUR DES LUTTES DE CLASSE RADICALES…

Le terrorisme mondial du gouvernementalisme du Coronavirus est donc une des dernières énigmes de la crise du taux de profit capitaliste que seuls ceux qui réfléchissent dialectiquement contre les mystifications démocratiques de la valeur d’échange seront capables de pouvoir solutionner…

Le secret terroriste de la marchandise domine le monde de la dictature démocratique de la valeur d’échange et évidemment – en premier lieu – comme secret de la domination de la dictature terroriste mondiale de la démocratie qui a fait justement du Coronavirus, la valeur d’échange supérieure des nécessités symboliques et matérielles de l’actuelle circulation hystérique de la tyrannie de la simulation, de l’inexactitude et du boniment …

L’État n’est en sécurité que lorsqu’il parvient à se perpétuer au maximum de ses simulacres et simulations possibles afin de faire oublier la puante lourdeur du discrédit dans lequel la crise mondiale de l’économie de la domestication l’a fait tomber… Dans la crise sanitaire terroriste et son climat anxiogène, l’entité thaumaturgique des soignants représente un pouvoir spectaculaire de persuasion beaucoup mieux reçu que celui du chef de l’État, du premier ministre ou du ministre de la santé. Les Soignants comme catégorie marchande compassionnelle sont là donc d’autant plus nécessaires au pouvoir capitaliste en crise généralisée qu’ils lancent des appels émotionnels aux spectateurs pour que ces derniers les aident en se protégeant et se confinant de façon à éviter de surcharger des hôpitaux délabrés, en demeurant de la sorte dans le discours officiel de servilité où le traitement de la pandémie se veut plus social que sanitaire avec comme objectif de freiner la diffusion de la pandémie pour aplanir la courbe des contaminations au niveau de la capacité d’accueil.

L’intoxication de la population est dorénavant devenue une urgence absolue de sûreté pour les organes de diffusion de légitimation des circuits de l’exploitation qui ont fait de la fausse information, de l’angoisse industrielle et de l’ignorance sacralisée, les lieux majeurs de manipulation de la pandémie esclavagiste …

Face à cela, le renversement révolutionnaire de l’économie et de la politique est en train de devenir mondialement la seule priorité historique envisageable, en se souvenant comme le disait Marx – dans l’expression accomplie des groupes prolétariens les plus maximalistes – , il y a déjà près de deux siècles, que le seul mot d’ordre révolutionnaire est bien celui de l’abolition du salariat…

Économistes, politiques, syndicalistes, scientifiques, universitaires, médecins, policiers, psychiatres, journalistes, informaticiens, spécialistes charlatans en toutes disciplines de crétinisme et de servitude, imbéciles prostitués de tout acabit, entendent nous lessiver quotidiennement le cerveau afin de nous faire oublier que la bonne santé de la déplorable vie captive, calme et habituelle est déjà une mort bien plus terrible que le pauvre décès bactériologique ou virologique qui viendrait éventuellement frapper des citoyens débiles et déjà morts-vivants depuis fort longtemps dans le cirque de l’abondance serviliste de la misère consommatoire qui a transmuté tous les désirs en simples et dérisoires identifications au fétichisme de la marchandise…

Le dépassement révolutionnaire de l’industrie de la soumission est partout le seul projet de mobilisation humaine sensé depuis que l’histoire du monde a définitivement prouvé que la falsification marchande de la vie ne parvenait plus à surmonter ses contradictions et que ne pouvant plus régner qu’en implacable chosification de l’être humain, la fourberie démocratique de la loi du profit devait nécessairement être liquidée…

L’État est toujours et par nécessité, le plus grand monstre terroriste de l’histoire et au moment où le règne autocratique de la crise de la tyrannie marchande voit tout s’effondrer, la seule technique de gouvernement apte à permettre la sur-vie de la société spectaculaire du fétichisme marchand en décomposition, c’est celle de son dernier spectacle le plus pathologique, celui du grotesque et frénétique Coronavirus qui vient là conclure la grande charlatanerie du 11 septembre 2001 et toutes les machineries d’infections et de sournoiseries ultérieures…

Maintenant que plus personne, à condition qu’il s’interroge véritablement sur le sens de la vie, ne peut plus raisonnablement douter de l’existence et de la puissance terroriste du spectacle démocratique de la bêtise furieusement et colossalement répandue, il faut bien saisir que l’idiote jacasserie insondable sur le Coronavirus, c’est-à-dire sur ce que font les falsificateurs du monde, est ainsi et essentiellement planifiée par eux-mêmes afin de justifier les grandes techniques délirantes du spectacle de l’oppression qu’ils entendent voir demeurer éternelles…

Tout ceci a pour objet chimérique et sournois de mettre en jachère intensive de larges parts de la sur-production interminable du Capital in-commensurable de la crise sans fin tout en mettant en œuvre le contrôle social répressif renforcé et absolu du prolétariat…

Francis Cousin – COMMENTAIRES SUR LE GRAND MENSONGE SPECTACULAIRE DU CORONAVIRUS, LA CRISE HISTORIQUE DE LA MARCHANDISE MONDIALE ET LE RETOUR DES LUTTES DE CLASSE RADICALES…

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

Facebook Comments

Laisser un commentaire