Le capitalisme inocule les crises systémiques de demain

Spread the love

Source de l’image

Les chiffres peuvent varier selon les experts mais grosso modo, en 35 ans, le rythme effréné du monde consumériste dans lequel nous vivons a fait perdre à la planète près de 70% du vivant dans son écosystème.

Un calcul simple et à la portée d’un élève de primaire : si en l’espace de 35 ans, 70% de la faune a disparut, combien de temps nous reste-t-il pour combler la différence avant l’effondrement de notre civilisation ?

Faire marche arrière sur le plan politique est impensable car aucun candidat proposant une régression de notre confort et de notre rythme de vie n’aurait de chance d’être élu. Alors que faire ?

La logique du capitalisme nous pousse à consommer toujours plus mais sur une planète qui par définition est finie (ressources limitées), notre système fonce droit contre le mur et nous sommes, nous les humains, en première ligne pour assister au feu d’artifice.

Nos enfants et petits enfants nous pointeront du doigt.

Petite remise en question concernant la vidéo présentée dans ce billet : Je ne partage pas du tout leur point de vue sur le climat et notre implication concernant le réchauffement climatique. À ce sujet, je vous propose un billet publié il y a quelques jours sur ce site, je vous invite à le lire entièrement et à visionner les vidéos qui l’illustrent.

Stéphane Guibert / Finalscape

Facebook Comments

Laisser un commentaire