Lanceurs d’alerte : « Julian Assange est torturé, notre crainte est qu’il meure en prison »

Spread the love

Sputnik France a reçu la journaliste, écrivaine et réalisatrice Véronique Pidancet-Barrière, cofondatrice du comité WikiJustice. Ses membres se sont donné pour mission de défendre le journaliste Julian Assange, emprisonné en Angleterre et menacé d’extradition aux États-Unis pour ses révélations, notamment de crimes de guerre commis par l’US Army.

Julian Assange, l’homme traqué et arrêté pour avoir divulgué la vérité : C’est un des derniers bastions de la démocratie qui vient d’être anéanti !

Julian Assange, lanceur d’alerte, fondateur, rédacteur en chef et porte-parole du média Wekeleaks, cloitré durant 7 longues années dans un appartement londonien de la mission équatorienne afin d’échapper à ces monstres (et le mot est faible), qui lui reprochent d’avoir divulgué la vérité sur des actes criminels perpétrés aux États-unis vient d’être arrêté en début d’après-midi. Il risque l’extradition et sa vie est mise en danger.

Julian Assange n’a pas dévoilé de secrets d’État mettant en péril la sécurité intérieure de l’empire, il n’a fait que publier des ingérences criminelles, notamment au niveau de la C.I.A

Je vous propose une interview exclusive de 24 minutes qu’il avait accordé à Darius Rochebin, présentateur vedette de la RTS dans l’appartement londonien qu’il occupait en tant que réfugié politique, c’était en 2015.

Vidéo :

Darius Rochebin reçoit Julian Assange, fondateur et rédacteur en chef de Wikileaks. Il est actuellement réfugié à l’ambassade d’Equateur à Londres. Pardonnez-moi, une émission de la Radio Télévision Suisse, dimanche 15 mars 2015.

“Je suis choqué. Assange n’a fait que dire la vérité”, clame Dick Marty

Dick Marty: “Cette arrestation est choquante pour quelqu’un qui a dit la vérité, qui a révélé des pratiques criminelles.”

L’arrestation de Julian Assange à Londres est “très choquante”, estime Dick Marty. “Assange n’a fait que dire la vérité. Il a révélé des actions criminelles et réveillé la conscience internationale”, déclare l’ancien rapporteur sur les prisons secrètes de la CIA pour le Conseil de l’Europe.

L’ancien procureur général tessinois dénonce les pressions de “l’empire” américain sur les États impliqués dans cette affaire et les méthodes de la justice américaine.

“Moi-même, j’évite pour l’instant de voyager aux États-Unis, révèle-t-il. Ils pourraient m’interroger sur les sources de mes rapports et me retenir, car je ne pourrais évidemment pas les dévoiler.”

P.s. Désolé pour le décalage avec la bande son. (ndlr.)

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Mise en ligne : Stéphane Guibert pour Julian Assange et Finalscape

Facebook Comments

Laisser un commentaire