La constitution ? Mais quelle constitution !?

Spread the love

Mise à jour ; samedi 29 décembre 2018 – 19:34 –

C’est lors d’un direct à la télévision qu’un député de “La France En Marche” déclare qu’en vue des élections Européennes, le cœur de ce qui sera proposé sera de transférer l’essentiel de la souveraineté nationale à Bruxelles ; ce qui en soit est une énormité et bafoue à plat de couture tous les droits fondamentaux des peuples et de la démocratie.

François Asselineau, président-fondateur de l’UPR, seul parti à proposer le Frexit, la sortie de l’Otan et de l’euro rebondit sur cette vidéo pour dire qu’il s’agit d’une violation de l’article 4 de la constitution de la république.

Ce que François Asselineau ne mentionne pas dans son intervention, c’est que la constitution de la république n’existe plus depuis le 1er janvier 2017, en effet :

Le 5 décembre 2016, Manuel Valls alors Premier ministre sous François Hollande a décrété placer l’autorité judiciaire (l’un des trois pouvoirs), sous le contrôle direct du pouvoir exécutif.

Il s’agit du décret portant le numéro : 2016-1675 qui a été appliqué à partir du 1 er janvier 2017.

L’article 16 de la charte des droits de l’homme stipule :

Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

Pour qu’une constitution soit légitime, il est indispensable que les trois pouvoirs nécessaires à la démocratie soient séparés : l’exécutif, le législatif et le judiciaire.

S’attaquer au programme de la France en marche est un coup d’épée dans l’eau, faute de constitution sur un plan légal.

Gentiment mais sûrement l’oiseau fait son nid mais dans ce cas précis, l’oiseau ressemblerait plutôt à un Raptor tout droit sorti de Jurassic Park et incarné par toute une bande de lobbyistes et actionnaires assoiffés de pouvoir et d’argent.

La constitution est rendue caduque par un vice de forme et les français n’y auront vu que du feu ; cela relègue la France dans la catégorie tant appréciée par certains pays du Moyen Orient ou d’Asie, au rang de dictature.

Bien à vous.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK

Facebook Comments

Laisser un commentaire