Je n’en crois ni mes yeux, ni mes oreilles et J’aimerais dormir et ne plus jamais me réveiller!

Spread the love

Je n’en crois ni mes yeux, ni mes oreilles et J’aimerais dormir et ne plus jamais me réveiller!

Cela est évidemment une métaphore. Je ne compte pas me suicider.

Merci Didier 🙂

Mais ils sont où les intelligents, celles et ceux qui réfléchissent et qui pensent comme ce que nous avons coutume d’appeler des êtres humains ?

J’ai l’impression de me retrouver dans la fausse aux ours prêt à être dévoré !

T’as déjà vu un mec ou une nana dans le bus sans avoir les yeux rivés sur son portable ? On est dans un film de science fiction là ? Rassurez-moi … C’est pas vrais, on y est pas !?

Et pourtant oui ! La bêtise humaine a pris les dessus et cela ne fait plus l’ombre d’un doute.

Dépendants de la technologie au point d’oublier qui nous sommes vraiment !

Mais êtes-vous conscient à quelles bassesses nous nous sommes rendus?

Quand je vois une mère refiler à son gosse de 3 ans une tablette afin qu’il se tienne tranquille et que du même coup , cette mère qui se rue sur son portable pour voir les “likes” qu’elle a engendré lors de son dernier post…. Mais putain, on va ou ? PUTAIN DE BODEL DE MERDE, mais ou va-t-on ?

Je le dis en titre :

“J’aimerais dormir et ne plus jamais me réveiller!”

Je me sens bien seul !

… Et les mots sont faibles en comparaison de ce que je ressens !

J’écris cela, mais dans le fond, je ne sais même pas pour qui. Je ressens un vide inexorable, une tristesse incommensurable et un désespoir inimaginable.

Pauvre humanité !

Ça fait vraiment pitié !

Ce massage, je vous le crache à la gueule pour la plupart d’entre vous !

Je sais que je ne vais pas me faire des amis mais croyez-moi, j’en ai strictement rien à B……………. !

Une réponse toute faite :

On va me dire : “Suicides-toi” Eh bien je répondrai tout simplement que c’est pas l’envie qui m’en manque ! BASTA !

Pauvre monde ! Je pense qu’on est vraiment au fond du gouffre !

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

 

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire