Environnement : Il y a les plastiques non-biodégradables et les autres

Spread the love

Le plastique que les ONG pointent du doigt et qui est en train de détruire notre écosystème sous-marin semble ne pas avoir le même impact vis à vis de l’opinion publique. Pourtant, si rien n’est entrepris immédiatement, non pas pour enrayer le problème car il est trop tard mais pour en stopper la progression, d’ici 2050, les océans contiendront plus de plastiques que de poissons.

On parle aujourd’hui d’un septième continent constitué uniquement de matières plastiques et chose très préoccupante pour notre santé, la faune sous-marine l’ingère ; l’humain se trouvant au sommet de la chaîne alimentaire, cette pollution finit par se retrouver dans son assiette.

Revenons sur la fabrication de ce produit, de l’extraction du pétrole jusqu’à sa sa sortie en usine puis intéressons-nous aux alternatives biologiques qui sont nombreuses mais aussi et surtout, pourquoi une plante comme le chanvre avec laquelle on peut entre autres fabriquer un plastique 100% dégradable a-t-elle été diabolisée il y a environ 75 ans.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Le plastique est fabriqué à partir du pétrole raffiné. Après avoir été extrait des sous-sols, le pétrole est envoyé dans une raffinerie. Notamment, pour séparer les différents constituants.

On obtient : du fioul, du gasoil, du kérosène, du naphta qui va servir à la fabrication du plastique. Le naphta est ensuite chauffé à 800 degrés puis refroidit brutalement. C’est ce que l’on appelle le craquage. Cela permet d’obtenir de petites molécules : les monomères benzène éthylène. Ces monomères sont la matière de base des matériaux plastiques.

Après une transformation chimique de polymérisation, ces monomères s’assemblent et forment de longues molécules : les polymères qui sortent de la raffinerie sous forme de granulés, de liquides, ou de poudres. En leur ajoutant des adjuvants tels que : des antioxydants, des fongicides, des colorants, on obtient des matériaux plastiques variés.

Ces plastiques peuvent être moulés, injectés ou thermoformés dans les usines afin de fabriquer toutes sortes d’objets.

Il existe trois grandes catégories de plastiques :

  • Les thermoplastiques : ils ramollissent sous l’effet de la chaleur, déformables à souhait, facilement recyclables mais non-biodégradables.
  • Les thermodurcissables : forme définitive au premier refroidissement, solides et résistants mais non-recyclables.
  • Les élastomères : comme le caoutchou naturel, élastiques et déformables, certains chimistes les coïncidèrent à part.

Alors que notre civilisation est sur le point de s’effondrer, nous continuons comme si de rien n’était à user et abuser des énergies fossiles. Le chanvre qui pousse partout, qui n’a besoin d’aucun traitement ni d’arrosage et qui peut être utilisé pour produire tout ce qui s’obtient par le pétrole continue à être diabolisé. Cherchez l’erreur !!!

Le chanvre est une plante magique. Elle n’a aucune valeur récréative, par contre, elle a un énorme potentiel écologique car on peut presque tout faire avec :

  • Alors que le coton utilise 16% de tous les pesticides et 30’000 litres d’eau pour un simple kilo, le chanvre ne demande ni arrosage, ni pesticide et ses fibres donnent un tissu de très bonne qualité.
  • Le plastic de chanvre est 100% biodégradable. Il peut être moulé dans n’importe quelle forme et même utilisé par les imprimantes 3D.
  • Très isolant, très léger, super résistant au feu, il peut aussi être utilisé dans la construction.

Découvrez dans ce document signé France 5, cette manne pour l’humanité dont les lobbies de l’industrie nous ont privés.

Et pour rappel :

Cette plante miraculeuse et qui peut pousser partout a effectivement été diabolisé puis interdite. Il faut surtout savoir que toute l’économie des États-Unis était basée sur la culture du chanvre et que jusqu’en 1’800 les taxes pouvaient même être payées avec  cette matière première. Cerise sur le gâteau, il était même  illégal de ne pas en faire pousser.

Que c’est-il passé ?

En 1930, les États-Unis ont inventé le mot marijuana en disant qu’il s’agissait d’une drogue dangereuse venant du Mexique.

Qui est derrière cette prohibition ?

Je ne vous surprendrai pas en vous disant que les industries pétrolières, forestières, pharmaceutiques et textiles qui sont à l’origine de cette propagande avaient tout intérêt à voir disparaître cette manne pour ainsi dire gratuite.

Que peut-on obtenir avec le chanvre ?

Pour ainsi dire, tout ! On peut remplacer presque tous les produits provenant de l’industrie pétrolière comme par exemple, le biodiesel; on peut avec la résine fabriquer un  plastique bio dégradable. Pour la petite histoire, un des modèles de voitures d’ Henry Ford de 1941 était construit en résine de chanvre qui est dix fois plus solide que l’acier et roulait au biodiesel de chanvre.

Le papier fabriqué avec du chanvre.

En 1916 le gouvernement américain disait que depuis les années 40 tout le papier serait fabriqué avec du chanvre afin d’endiguer le massacre des forêts. Une étude démontrait que 4’o46 m² de chanvre à la production équivaut à 16’592 m² de forêts. petite anecdote, la constitution américaine a été rédigée sur du papier de chanvre. La fabrication du papier ne demande pas de blanchissement au chlore. ce papier peut être recyclé entre 7 et 8 fois en comparaison au papier issu du bois qui lui ne peut pas être recyclé au delà de 3 fois.

Le chanvre peut être utilisé dans la construction. Une maison faite en chanvre sera 6 fois plus solide qu’une maison construite en béton tout en n’en pesant que la moitié et en étant trois fois plus souple. Imaginez donc des maisons faites en cette matière dans des régions sujettes à des secousses sismiques importantes telles que le Japon par exemple. De plus, le chanvre est auto isolant ce qui implique beaucoup d’économies d’énergie. Il résiste à la pourriture, au fongus et aux insectes, ininflammable il résiste aussi à l’humidité.

Le chanvre est une des plantes ayant le plus de vertus médicinales telles que des fonctions anti psychotiques, anti épileptiques, anti cancer, anti bactérien, anti diabétique, stimulation des os, anti inflammatoires etc… Les bienfaits médicaux ne s’obtiennent pas en le fumant mais en le vaporisant ou en le mangeant.

La culture de chanvre ne demande aucun traitement particulier ce qui bannit tous les intervenants chimiques dont a besoin l’agriculture made in Monsanto. La fleur femelle du chanvre est un insecticide naturel qui tue purement et simplement l’insecte parasite qui s’y aventurerait. La fibre de chanvre permet la fabrication de tout ce qui est issu de l’industrie textile.

Découvrez cette vidéo de Gabriel Luneau humaniste et écologiste convaincu.

G.S / FINALSCAPE

Facebook Comments

Laisser un commentaire