Histoire : Les cobayes de la CIA

Spread the love

Les cobayes de la CIA ” se veut un film historique, accusateur, et documenté sur la face occulte de ce qui s’est passé dans les années 50, 60 et 70.
Avec un cynisme froid et une volonté sans limite, dans une ambiance de guerre froide, les américains ont tout tenté pour trouver ” l’arme parfaite ” qui permette d’asservir des individus ou des populations entières.

Ce documentaire démontre comment la course à l’arme idéale a pu mener à des manipulations les plus folles et les plus terrifiantes afin de s’assurer la suprématie sur les autres pays du monde.
Il est d’ailleurs intéressant de constater que les américains ont fait la très grande majorité de leurs expériences sur leur propre population, ce qui montre à quel point l’agence américaine se sentait au-dessus de toutes les lois.

À l’aide d’images fortes et explicites : archives, témoignages de survivants, documents secrets déclassifiés, interviews de membres retraités de la CIA ou de l’armée, le documentaire montre d’une façon rigoureuse comment la CIA a mis en place une politique de la terreur, en se servant avant tout du LSD, qui semblait la drogue la plus ” prometteuse “, mais aussi des électrochocs, des lobotomies, de l’hypnose…
Tout citoyen pouvait un jour se retrouver ” cobaye ” non volontaire de la CIA, tout était permis, il n’y avait pas de limites.

Ce documentaire prouve tout d’abord l’implication forte des services américains pour infiltrer, financer et recruter des chimistes qui étaient pour la plupart de brillants éléments la société civile.
Il montre comment les hommes de la CIA et de l’armée se sont articulés pour agir sans aucune considération pour la vie d’autrui.

Sur VK :

Sur Youtube

Facebook Comments

Une réflexion sur “Histoire : Les cobayes de la CIA

  1. Thierry Theller dit :

    ANIMALISATION DES PEUPLES ?

    Vaticanisme – Satanisme – Mondialisme : même combat !

    Leurs projets ? Animalisation, contrôle et asservissement des peuples.

    Le pédigrée de ces gens-là – pour ceux qui ignorent encore leur véritable nature psychopatique –, ne peut plus désormais s’écrire autrement qu’à l’encre de la honte.

    Pourtant, c’est ce type de monstres qui, aux USA, a été placé à la tête des services criminels (entre autre la CIA), à la solde du cosmopolitisme international : officiellement censé exalter les valeurs humaines dans le monde.
    En réalité, leur déchéance et leur dévoiement moral. L’actualité planétaire nous le démontre à chaque instant.

    Et la France dans tout ça ?

    Aujourd’hui, shooté à l’agit prop médiatique (propagande), et économiquement groggy, l’électeur français, à qui l’on tente de faire accroire qu’il serait souverainement devenu mondialo-compatible, et à qui la partitocratie européiste ne cesse de tresser des louanges : prioritairement en période électorale, reste un électeur qui, à en croire le bon docteur E. Macron, est un patient comme un autre.
    Un patient dont il convient de soigner toute pathologie “complotiste” naissante. Et ce patient-là, tout plein de lui-même, il est toujours possible de le rencontrer à loisir dans le cabinet aux sornettes démocratiques d’ « En Marche ». Principalement aux heures d’ouverture des tripotages politiques. Il est donc difficile de se tromper.

    En effet, cette officine réunit le plus gros de la patientèle macronaniste et cultive à outrance toutes les variantes pathologiques du simulacre démocratique.

    Quel rapport avec la CIA ?

    Juste une différence de méthodes. Pour l’instant !

    En attendant, la dissémination – occulte ou non – des coups tordus macronanistes a le vent en poupe.

    Grace à qui ? Et jusqu’à quand ???

Laisser un commentaire