Glyphosate : la firme Monsanto rattrapée par la justice et condamnée pour commercialiser un désherbant potentiellement mortel

Spread the love

Un jury californien a condamné le géant de l’agrochimie américain Monsanto à verser 287 millions de francs à un jardinier qui accuse le Roundup, son herbicide à base de glyphosate, d’être la cause de son cancer.

Il a fallu trois jours aux jurés de la Cour supérieure de Californie pour annoncer leur décision. Ils ont estimé que Monsanto avait agi avec “malveillance” et que son herbicide Roundup, ainsi que sa version professionnelle RangerPro, avaient “considérablement” contribué à la maladie du plaignant, Dewayne Johnson.

Cet Américain de 46 ans est atteint d’un cancer en phase terminale après avoir vaporisé du Roundup pendant plusieurs années.

Le groupe annonce vouloir faire appel

Le géant de l’agrochimie a été condamné pour ne pas avoir suffisamment informé de la dangerosité de son herbicide.

Mais Monsanto, dont le groupe allemand Bayer vient de boucler le rachat pour 62,5 milliards de dollars et qui est confronté à plus de 5000 procédures similaires aux États-Unis, a immédiatement annoncé son intention de faire appel de cette décision.

Crédit Vidéo : Radio Télévision Suisse

Facebook Comments

Laisser un commentaire