Gilets jaunes, souveraineté & Frexit, Patrick D’hondt de Meta TV s’adresse au Premier ministre Édouard Philippe

Spread the love

Patrick D’hondt de META TV soulève lors d’un débat en présence du Premier ministre Edouard Philippe deux points essentiels liés à la crise sociale que traverse la France et qui sont marqués par le début du mouvement des Gilets jaunes :

Préambule de la vidéo :

Il parle d’une crise de représentativité au sein des institutions et d’une crise de citoyenneté :

Les Gilets jaunes revendiquent de passer du statut de simples citoyens au statut d’électeurs. Ils revendiquent le fait de redevenir les acteurs de leur propre destin avec notamment le R.I.C .

Selon lui, il faut aller vers la création monétaire et rendre à la banque de France la prérogative de battre monnaie (ce qui fait partie de la souveraineté d’un pays (ndlr.)), car la dette française est constituée par des intérêts qui ont été produits par des banques privées et qui sont remboursés sans exception par l’ensemble des français.

Pour que le mot démocratie trouve un sens, le mot souveraineté doit lui être indissociable. 

Afin que cela puisse se réaliser, il faut passer par l’abrogation de la loi de 1973, par l’abrogation de l’article 104 du traité de Maastricht ou de l’article 123 du traité de Lisbonne qui empêchent la banque de France de remplir son rôle.

Les élites assènent sans arrêt les valeurs de la République mais il faut être conscient que ces valeurs font partie de la volonté du peuple français. Or, en 2005, la volonté du peuple qui s’était prononcé dans les urnes à plus de 54% contre la constitution européenne a été bafouée en 2007 avec la ratification (par l’ancien Président de la République, Nicolas Sarcozi avec le soutient du président du PS de l’époque, François Hollande) du mortifère traité de Lisbonne.

Pour que la démocratie trouve un sens en France, il faut relancer un référendum sur l’Union européenne.

(Vidéo)

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK

Facebook Comments

Laisser un commentaire