Gilets jaunes : L’image du jour

Spread the love

Mise à jour : dimanche 24 mars 2019 – 11:53 –

Cette photo a été prise à Nice lors de l’acte XIX. Une femme de 71 an apparemment plaquée au sol par les forces de l’ordre.

Pour le préfet de police et les médias locaux, la victime aurait été prise dans un mouvement de foule.

Contrairement certaines rumeurs qui prétendent que la femme plaquée au sol serait décédée sont fausses. La victime a été grièvement blessée et souffre de multiples fractures du crâne. Elle a été hospitalisée et une enquête est en cours. (Voir ci-dessous).

G.S / FINALSCAP

Suivre l’actualité sur les réseaux sociaux concernant cette affaire >>>

Peu de temps avant le drame :

Geneviève Legay a été grièvement blessée samedi à Nice lors d’une charge de la police. Sa famille va déposer plainte pour “violences volontaires en réunion”.

Une enquête a été ouverte à Nice sur les circonstances dans lesquelles une manifestante septuagénaire a été grièvement blessée samedi lors d’une charge de la police contre des manifestations de gilets jaunes.

Le procureur de Nice Jean-Michel Prêtre a déclaré qu’il avait ouvert dès samedi après-midi “une enquête classique en recherche des causes des blessures”. “J’ai ordonné la saisie des images vidéo, par ailleurs d’excellente qualité, et fait des réquisitions auprès de l’hôpital Pasteur”, a ajouté Jean-Michel Prêtre qui a aussi fait ausculter Geneviève Legay, 73 ans, samedi soir par un médecin.

Les pompiers avaient évacué Geneviève Legay consciente malgré ses blessures et la flaque de sang visible au niveau de sa tête. La militante souffre de plusieurs fractures au crâne et d’hématomes sous-duraux, selon sa fille. “La famille de Geneviève Legay, 73 ans, va porter plainte pour violences volontaires en réunion avec arme par personnes dépositaires de l’autorité publique et sur personne vulnérable”, a par ailleurs indiqué l’avocat de la famille, Arié Alimi, comme il l’avait fait auparavant au micro de Franceinfo.

“La charge de la police a été très violente”

L’avocat a précisé que la plainte, qui “sera déposée lundi à Nice”, allait également “viser le préfet en qualité de complice par ordres”. “La charge de la police a été très violente. Geneviève Legay, qui est une militante d’Attac, a été très grièvement blessée. Elle est ce matin dans un état stable et pas dans le coma, comme on a pu le craindre”, a-t-il ajouté.

Voir aussi >>>

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire