Géopolitique : Le Grand Moyen-Orient et les supercheries qui l’entourent

Spread the love

Dans ce projet de remodelage du Grand-Moyen-Orient  3 dates sont à retenir :

  • Janvier 2003, George W Bush décide de remodeler le grand Moyen-Orient et ce qu’il faut savoir c’est que le Moyen-Orient va du Maroc au Pakistan. Il attaque l’Irak avec les arguments qui aujourd’hui on le sait étaient faux; il n’y avait pas d’armes de destruction massive dissimulées en Irak.
  • 19 décembre 2006, Time Magazine publie un  rapport secret sur la Syrie qui se trouve dans le viseur de Bush c’est à dire, 5 ans avant les printemps arabes et il y est expliqué comment et pourquoi le gouvernement des États-Unis  va soutenir les opposants et renverser le gouvernement de Bachar el-Assad.
  • 2011, on continue à charcuter le Grand Moyen-Orient en faisant tomber cette fois-ci la Libye avec en première ligne la France et l’Angleterre et dans ce même laps de temps un nouveau programme est ouvert, à savoir l’armement des combattants contre le régime gouvernemental de Bachar el-Assad.

Les Américains ont un plan, celui de remodeler le Grand Moyen-Orient en faisant tomber tous les états souverains de cette région dans un but géopolitique et énergétique inavouable.

Source de la vidéo :

Radio Télévision Suisse

Retour sur un mensonge qui coûta la vie à des milliers d’innocents.

G.S

Invasion de l’Irak : L’intox des “armes de destruction massive”.

Le 26 février 2003, 41 jours après le début de la guerre, les avions et les hélicoptères américains attaquent des milliers d’Irakiens, civiles et soldats en fuite vers le Koweït. Le bombardement commence à minuit et dure des heures. Il n’y aura pas de rescapés.

Le lendemain, les reporters filment 80 kilomètres de route jonchée de carcasses de voitures, de bus, de camions et d’une poignée de tanks. Les cadavres ne seront jamais dénombrés.

Les États-Unis sont accusés de crime de guerre mais l’affaire ne sera pas portée devant un tribunal international.

G.S

Attention, certaines images peuvent choquer.

Facebook Comments

Laisser un commentaire